Paris : la fin du pic de pollution prévue ce week-end, pas de circulation alternée samedi

Société
DirectLCI
ON VA POUVOIR RESPIRER - Airparif, l'association de la qualité de l'air en Île-de-France, a prévu une fin du pic de pollution pour ce week-end dans la capitale. Par conséquent, la circulation alternée ne sera pas reconduite ce samedi à Paris et dans 22 villes de la petite couronne, a annoncé à LCI Christophe Nadjovski, adjoint à la mairie de Paris chargé des transports.

Les Parisiens vont pouvoir respirer de l'air frais, enfin en théorie. Airparif,  l'organisme français agréé par le ministère de l'Environnement chargé de la surveillance de la qualité de l'air en région Île-de-France, prévoit une fin du pic de pollution ce week-end dans la capitale.


Entamé il y a une dizaine de jours, cet épisode de pollution intense devrait baisser. Airparif conseille néanmoins de rester prudent pour la semaine à venir. "Les émissions de particules baissent généralement le week-end, avec le trafic, et le vent devrait se lever et disperser une part de la pollution. Nous ne sommes pas aussi confiants pour la semaine prochaine", a expliqué l'organisme.

Lire aussi

Fin de la circulation alternée

Joint par LCI, Christophe Nadjovski, adjoint à la mairie de Paris chargé des transports, annonce que la circulation alternée ne sera pas prolongée ce samedi à Paris et dans 22 villes de la petite couronne. Une décision qui devrait se prolonger à dimanche. "A priori, ça concerne tout le week-end car il n'y a pas de pic de pollution prévu", a-t-il ajouté.


Dans un communiqué publié ce jeudi, le groupe écologiste de Paris avait réclamé un week-end sans voiture à Paris pour "en finir avec cet épisode" de pollution. 

Lire aussi

Combustion, carburants et vapeurs industrielles à l'origine

Les particules, matières microscopiques en suspension dans l'air, sont générées par les effluents de la combustion du bois, des carburants et des vapeurs industrielles. Elles se sont accumulées depuis 10 jours dans l'air parisien, favorisées par le vaste anticyclone installé au-dessus de l'agglomération. Le vent devrait balayer samedi une part de ces concentrations, qui devraient rester ce week-end entre 30 et 50 microgrammes/m3. Le "seuil d'information" du public est fixé à 50 microgrammes/m3, le "seuil d'alerte" à 80 µg/m3.

En vidéo

Particules fines et pics de pollution, le pourquoi du comment

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter