"Paris ma belle" : une chanson en hommage aux victimes du 13 novembre, "pour ne pas oublier"

SOCIÉTÉ

Toute L'info sur

Les attentats du 13 novembre, trois ans après

HOMMAGE - Arno Santamaria, un chanteur parisien vient de sortir une chanson, "Paris ma belle (Nous n’oublions pas)", rendant hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015. Le produit des ventes sera reversé à une association d’aide aux victimes.

Une chanson pour les victimes. De la musique pour panser les plaies. Arno Santamaria, un chanteur parisien passé par le télécrochet "Rising star" sur M6 vient de sortir une chanson "Paris ma belle (Nous n’oublions pas)" et un clip, pour rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015. Il a obtenu l’accord des familles des victimes, dont les visages apparaissent dans le clip dévoilé ce jeudi par Le Parisien.


"Six mois sont passés avant que je puisse écrire cette chanson", raconte Arno Santamaria au Parisien. "Il fallait que je fasse quelque chose." Il a choisi de dire sa peine en chanson. Une mélodie douce, triste, mais pleine d’espoir, sur laquelle il a posé ses paroles.

J’arrive pas à croire qu’on vient de faire tomber la LuneArno Santamaria

"Ouvre tes ailes/ Paris ma belle, je sais plus quoi dire/ quand le pouls des gens frappe si fort et pourtant/Coule la Seine/ Où s’ouvrent tes veines/ Je sais plus quoi dire/ Quand tes battements frappent si fort et puis trop lentement/ Je sais pas écrire le vendredi soir/C’est le jour où tous les yeux s’allument/J’arrive pas à croire qu’on vient de faire tomber la Lune", chante Arno.


Le clip montre une danseuse déambuler comme un fantôme dans Paris, dans des lieux connus, ou devenus emblématiques de ce vendredi noir : la tour Eiffel, la place de la République, des terrasses de café, ou le long de la Seine. Défilent aussi, en fond d’écran, des visages des familles des victimes.


"C’est une chanson qui rend hommage", explique le chanteur dans une courte vidéo postée sur son compte Twitter. "J’ai eu du plaisir à porter ce projet, avec la charge que cela a, et j’espère que vous prendrez du plaisir à le découvrir". Surtout, il lance un appel : "Je vais avoir besoin de vous, parce que je vais reverser l’intégralité des droits. Je vais donc avoir besoin que vous l’achetiez, puis que vous en parliez autour de vous, que vous la diffusiez." Le clip, visible sur le Parisien, n'est en l'occurence pas disponible gratuitement sur Youtube, à moins de le télécharger en payant un euro.

Les droits et le produit des ventes de la chanson et du clip, qui a été financé, tourné et monté avec des amis sans maison de disque, seront en effet reversés à l'association 13onze15, l'une des deux associations de victimes des attentats de Paris et Saint-Denis. "On en a entendu, des chansons ! Mais on a été terriblement émus par celle d'Arno", raconte le père d’une victime au Parisien. "On a besoin que nos enfants continuent de vivre, par l'image, les réseaux sociaux."

Lire aussi

En vidéo

VIDEO. Attentats du 13 novembre : Bercy célèbre les "héros" anonymes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter