Paris : plus de 600 migrants sans-abri plantent leur tente dans le parc André-Citroën

Paris : plus de 600 migrants sans-abri plantent leur tente dans le parc André-Citroën

MANIFESTATION - Accompagnées par le Collectif Réquisitions, plus de 600 hommes, femmes et enfants sans-abris se sont installés avec des tentes au pied de la préfecture de Paris et d'Ile-de-France afin d'alerter sur leur situation et d'accéder à un hébergement digne. Le maire du XVe, Philippe Goujon, a réclamé leur expulsion.

En début d'après-midi mercredi, les tentes ont fleuri sur le parc André-Citroën à Paris, dans le 15e arrondissement, marquant une nouvelle action de la part du collectif Réquisitions. Pour ce premier jour de septembre, ce sont plus de 600 personnes sans-abris, dont des enfants en bas âge, qui se sont réunis devant la préfecture d'Ile-de-France et de Paris, afin d'alerter sur leur situation et demander à l'État "des solutions d'hébergement dignes et pérennes".

"Originaires d’Afghanistan, Côte d’Ivoire, Érythrée, Éthiopie, France, Guinée, Maroc, Russie, Soudan et d’ailleurs, ces personnes survivent à la rue depuis des jours, des semaines, voire des mois", avertit le collectif Réquisitions dans un communiqué.

L'hébergement d'urgence, droit fondamental

Appelant à ce qu'il n'y ait pas de traitement différencié entre les personnes évacuées d'Afghanistan par la France et les personnes actuellement sans logement, les associations ont rappelé qu'il y a avait "urgence à les prendre en charge". Au moins une quinzaine d'Afghans sans-abri étaient présents sur le campement à la mi-journée et d'autres étaient attendus "au compte-goutte" dans l'après-midi, selon Utopia56. 

"Nous nous sommes installés devant la préfecture de région pour la mettre face à la vulnérabilité des personnes à la rue", a assuré Pierre Mathurin, un responsable de l'association Utopia56, membre du collectif. 

Dans son communiqué, le collectif rappelle que l'accès à un hébergement d'urgence est un droit fondamental. "Les personnes sans-abri et le collectif Réquisitions resteront sur place jusqu’à l’obtention pour tous·tes d’un hébergement digne", assure le groupe d'associations. 

"J'ai demandé à l'État de faire libérer le parc André-Citroën de toute occupation illicite par les migrants, le plus rapidement possible et avec humanité", a fait savoir, mercredi soir, le maire du 15e arrondissement Philippe Goujon sur son compte Twitter. 

Depuis décembre 2020, le collectif Réquisitions a déjà organisé dix actions qui auraient permis "à plus de 3600 personnes de sortir de la rue ou d'un abri de fortune". La dernière action avait lieu à la place des Vosges. Si une partie des manifestants avaient pu être mis à l'abri, 150 hommes avaient été repoussés par les forces de l'ordre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.