Plusieurs centaines de manifestants à Paris contre les accords de libre-échange transatlantiques

DirectLCI
MANIFESTATION - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Paris samedi pour dénoncer le projet d’accord de libre-échange avec le Canada (Ceta) mais aussi contre celui envisagé avec les Etats-Unis (Tafta).

Ils sont vent debout contre les accords de libre-échange transatlantiques. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi après-midi à Paris pour dénoncer le Ceta, traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, qui doit être signé le 27 octobre.


Ce texte prévoit la suppression des droits de douane pour presque tous les produits entre l'UE et le Canada, à quelques exceptions près, dont certains produits agricoles.


Cet accord serait “au nom de la croissance, remettre en cause les normes sociales et environnementales au profit des multinationales”, expliquait Murielle Guilbert, secrétaire nationale de la confédération syndicale Solidaires.

Selon Manuel Valls, il s'agit d'un "bon accord”, alors que la France s'est au contraire opposée à l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis (Tafta) pour lequel elle a demandé “l’arrêt des négociations”.

Les manifestants, samedi, renvoyaient pourtant les deux textes dos-à-dos. "Le Ceta et le Tafta sont extrêmement interconnectés, puisque 80% des entreprises de droit américain ont une filiale au Canada", a affirmé Jean-Michel Coulomb, du collectif Attac. "Ces traités de l'Union européenne sont des outils qui servent à remettre en cause le service public", estimait pour sa part Julien Rivoire, du syndicat d'enseignants FSU.

Veto wallon

Des manifestations contre le Ceta et le Tafta se sont tenues samedi dans de plusieurs villes françaises, dont Aix-en-Provence, Rennes ou Annecy, mais aussi ailleurs en Europe, comme à Madrid.


Les opposants soutiennent le veto mis vendredi à la signature du Ceta par le Parlement de Wallonie, dont l'aval est indispensable à la ratification de ce traité négocié pendant sept ans par l'UE. Manuel Valls s'est déclaré vendredi "optimiste" de pouvoir "convaincre" les autorités wallonnes de revenir sur leur veto.

En vidéo

Tafta : les enjeux du traité de libre-échange transatlantique

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter