Paris : plus de 2700 migrants évacués des campements autour de la porte de la Chapelle

DirectLCI
IMMIGRATION - Ils étaient des milliers à dormir dans le quartier de La Chapelle à Paris, dans des conditions d’hygiène exécrables. Les forces de l’ordre ont évacués près de 2771 migrants ce vendredi matin vers des structures d'accueil, notamment des gymnases.

Les opérations se sont terminées en milieu de matinée. Ce vendredi, 2771 migrants installés dans des campements sauvages autour de la porte de la Chapelle dans le Nord de Paris ont été évacués vers des structures d'accueil, notamment des gymnases. Parmi les personnes évacuées figurent 161 personnes vulnérables, essentiellement des femmes et des enfants.


L'opération aura mobilisé "près de 350 effectifs de la préfecture de Police ainsi qu'une centaine de personnels de l’État et de ses partenaires", selon la préfecture de police et la préfecture d'Ile-de-France dans un communiqué commun, précisant que les migrants se verront "proposer une solution d'hébergement provisoire en Île-de-France".

Une soixantaine de bus ont été réquisitionnés et, à 7 heures, une dizaine de bus étaient déjà partis, selon la préfecture de région. L'évacuation, selon plusieurs témoins, se déroule dans le calme. Le secrétaire général de la préfecture d'Île-de-France, François Ravier, estime que l'évacuation porte sur "2.500 personnes au moins" car "l'expérience montre qu'il y a toujours plus de personnes que le nombre évalué". Puis de préciser : "On a trouvé une vingtaine de structures en Île-de-France, essentiellement des gymnases, où une centaine de bénévoles sont déjà sur place".


Cette évacuation, la 34e depuis juin 2015 à Paris, était très attendue alors que les campements, qui s'étaient constitués près du centre humanitaire pour migrants ouvert en novembre porte de la Chapelle, ne cessaient de grossir et les conditions de vie s'y dégrader, aussi bien d'un point de vue sanitaire que pour les tensions communautaires.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter