Pass sanitaire : Clément Beaune promet des contrôles sur "chaque vol, chaque voyage"

Le ministre Clément Beaune fustige les zones décrétées "libres d'idéologie LGBT" en Pologne.

VOYAGES - Le Secrétaire d'État en charge des Affaires européennes a une nouvelle fois alerté sur la situation sanitaire préoccupante en Espagne et au Portugal et annoncé que le nombre de contrôles ciblés du pass sanitaire augmentera cet été sur la route des vacances et dans les aéroports.

Les papiers du véhicule, votre permis de conduite et... votre pass sanitaire. Les contrôles ciblés du pass sanitaire seront nombreux voire systématiques cet été, a promis Clément Beaune sur Europe 1. "Chaque vol, chaque voyage, donnera lieu à un contrôle du pass sanitaire", a-t-il affirmé. Le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes a encouragé les Français à se faire vacciner pour obtenir ce passeport de circulation. "Pour être tranquille pour vos vacances, vaccinez-vous", a-t-il conseillé, insistant sur la "responsabilité individuelle".

 

Selon lui, des “efforts de coordination” sont en cours dans l’Union Européenne pour multiplier les contrôles autour du pass sanitaire pendant les vacances. Pour obtenir le document, il faut être complètement vacciné depuis plus de 15 jours ou présenter un test négatif au Covid-19 de moins 72h. Le Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes a ainsi affirmé : "Si vous venez d’un pays rouge, il y aura contrôle à l’embarquement, à l’arrivée". Sur les routes, “on n’a pas 100% des voitures circulant en Europe qui vont être bloquées et contrôlées” cet été, a-t-il reconnu, mais des “contrôles ciblés” vont se multiplier.

“On ne rentre pas en France avec le pass sanitaire si on a un vaccin russe ou chinois”, a précisé notamment le Secrétaire d’État, puisque seuls les quatre vaccins validés par la Commission européenne sont autorisés dans l’Hexagone : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Lire aussi

Pas d'interdiction de se rendre en Espagne et au Portugal, mais....

Par ailleurs, il a appelé Malte "à revenir sur sa décision" de fermer ses frontières aux non vaccinés, considérant qu'elle est "contraire aux règles européennes". "Nous avons un pass sanitaire qui est le même partout en Europe et qui permet de circuler", a-t-il affirmé. Le recours à ce pass dans tout le continent permettrait d’éviter la “tentation” de certains États de fermer leurs frontières. "Appliquons bien nos dispositifs aux frontières et renforçons nos contrôles", a-t-il appelé.

 

Par ailleurs, “il y aura sans doute plus d’activités qui seront soumises à ce pass sanitaire en France lors des prochains mois”, a-t-il avancé. Et d'ajouter : "La clé, c’est de contrôler parfaitement le pass sanitaire pour les voyages, les discothèques. Il faut vivre avec ce virus".

Le Secrétaire d'État a également confirmé ses recommandations d'éviter l'Espagne et le Portugal cet été : “Quand on fait ses choix de vacances, on doit savoir qu’en Espagne et Portugal la situation sanitaire est très préoccupante”. Il n'y a pas d’interdiction d’y aller, a-t-il toutefois nuancé. "Il faut présenter le pass sanitaire mais je passe un message d’alerte et de vigilance." 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours d'école ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.