Une soixantaine d'opposants au pass sanitaire s'introduisent dans l'hôpital de Saint-Etienne

Une nouvelle journée de mobilisation contre le pass sanitaire. De Marseille à Paris, en passant par Rennes, 161 000 personnes ont manifesté. Toutes ont redit leur opposition à cette mesure gouvernementale qu'elles continuent de juger liberticide.

MANIFESTATION - Une soixantaine d'opposants au pass sanitaire ont fait irruption lundi dans le CHU de Saint-Etienne. Ils ont ensuite été repoussés par les forces de l'ordre.

Après un week-end au cours duquel 168 rassemblements contre le pass sanitaire se sont tenus dans toute la France samedi, une soixantaine d'opposants au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire des professionnels de santé se sont introduits lundi dans le centre hospitalier de Saint-Etienne (Loire). 

Le groupe d’opposants était composé majoritairement de soignants auxquels s’étaient joints des membres de la mouvance "gilets jaunes".

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

L’opération a démarré par un rassemblement devant l’hôpital vers 15 heures. Les manifestants ont ensuite pénétré bruyamment dans l’enceinte de l’établissement hospitalier, y compris dans le hall principal, selon une source policière. 

Toujours selon cette source, l'arrivée rapide des forces de l'ordre a empêché les manifestants, non masqués pour la plupart, d’approcher du centre de vaccination implanté au sein du Centre Hospitalier Nord. Le rassemblement a pris fin sans incident vers 16h30. Aucun participant n'a été interpellé.

Lire aussi

"Nous devons veiller au calme dans l’établissement et à la tranquillité des patients qui y séjournent", a réagi la directrice adjointe de l'hôpital stéphanois. Elle a également exprimé son inquiétude "face à la remontée du taux d’incidence dans la Loire et dans les départements voisins comme le Rhône"

D'après les données de Santé publique France datant du 25 juillet, ce dernier était de 101 cas pour 100.000 habitants dans le département de la Loire, dépassant le seuil d'alerte du gouvernement, fixé à 50.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Opposition au pass sanitaire : 80.000 manifestants dans toute la France, selon l'Intérieur

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.