Pass sanitaire : de nouveaux rassemblements attendus samedi, deux jours avant sa mise en place

Pass sanitaire : de nouveaux rassemblements attendus samedi, deux jours avant sa mise en place

MANIFESTATIONS - À compter de lundi, le pass sanitaire sera exigé pour entrer dans un TGV ou dîner au restaurant, notamment. Pour le quatrième samedi consécutif, plusieurs dizaines de milliers d'opposants à cette mesure sont attendus dans toute la France.

Manifestations anti-pass sanitaire, acte 4. Après trois samedis de mobilisation, les opposants au pass sanitaire sont à nouveau attendus dans de nombreuses villes de France pour protester contre la mesure définitivement validée par le Conseil constitutionnel cette semaine. Des manifestations programmées deux jours avant sa mise en œuvre dans les restaurants, les hôpitaux, certains centres commerciaux ou encore les transports interrégionaux.

À Paris, quatre rassemblements sont prévus. La préfecture de police attend 10.000 manifestants et prévoit une affluence particulièrement importante dès 11h au métro Pont de Neuilly (Hauts-de-Seine), pour un départ en début d'après-midi vers le centre de Paris.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Une affluence particulièrement forte est également attendue à Toulon, Montpellier, Nice ou Marseille, alors qu'une douzaine de manifestations sont prévues dans les Hauts-de-France, l'Aube et les Ardennes. Plusieurs responsables politiques, parmi lesquels les candidats à la présidentielle 2022 Florian Philippot (Les Patriotes) ou François Asselineau (UPR), appellent à se rendre dans la rue ce samedi.

Depuis la première mobilisation, quelques jours après les annonces d'Emmanuel Macron, les cortèges n'ont cessé de fédérer de plus en plus de manifestants. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 204.090 opposants au pass sanitaire ont déambulé samedi dernier dans le pays, dont 14.250 à Paris, mettant en avant leur volonté de "liberté". À titre de comparaison, ils étaient 161.000 une semaine auparavant, et 110.000 pour le premier samedi.

"Notre liberté n'existe que si on protège les autres", rétorque Macron

Malgré cette progression de la mobilisation en plein été, le président de la République a d'ores et déjà indiqué qu'il ne reculerait pas. "En société, la liberté ne se conjugue pas au singulier", a déclaré Emmanuel Macron dans une vidéo tournée depuis Brégançon. "Notre liberté à chacun n'existe que si on protège les autres et si on respecte la liberté des autres", a-t-il poursuivi, qualifiant le pass sanitaire de "liberté responsable".

Lire aussi

Pour contrer ces manifestations, exécutif et professionnels de santé ne cessent d'ailleurs de mettre en perspective les chiffres de la vaccination. D'après les données du ministère de la Santé, plus de 532.000 injections ont été réalisées dans le pays samedi dernier, au moment où les manifestants se rassemblaient dans quelque 150 villes. À ce jour, plus de deux adultes sur trois bénéficient d'un schéma vaccinal complet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le syndicat Solidaires dépose une requête contre la fin de la gratuité des tests

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.