"Perceuse pour soirées sado-maso" : mais que se passe-t-il sur le site de Castorama ?

SOCIÉTÉ
PANNE DE MOTEUR - Sur le site des magasins de bricolage Castorama, le moteur de recherches est devenu fou. Repérés en fin d'après-midi ce mercredi 8 juin par des internautes, des jeux de mots par centaines ont provoqué l'hilarité sur les réseaux sociaux. Reste que, à côté des blagues potaches, figurent aussi des phrases à connotation sexiste ou antisémite.

"Scie possible", "perceuse pour soirées sado maso", "lit caca", pour ne citer que les exemples les plus polis. Panique générale, ce mercredi 8 juin après-midi, dans les bureaux de Castorama, alors que sur les réseaux sociaux pullulent les captures d'écran d'un moteur de recherche tout à fait curieux.

Les jeux de mots se comptent par centaines. Exemples, pèle-mêle : en face du mot "marteau" s'affiche une référence à Claude François, du mot "lit", une proposition pour accueillir Jawad, le logeur présumé des terroristes des attentats de Paris. Même les spoilers de la série Game of Thrones y passent. Bien moins potaches, des phrases à connotation sexiste et antisémite, notamment, ont pu être relevées par les internautes. Ainsi que des propos violents à l'encontre du présentateur vedette Cyril Hanouna.

Réunion de crise

Une capture d'écran en particulier, indiquant "scie le site tombe" et "scie seulement je savais coder", laisse planer l'ombre d'une manipulation extérieure, volontairement provocante.

Une hypothèse confirmée par l'enseigne à metronews, en fin de journée : " Nous avons été l'objet d'une série de malveillances toute la journée, d'abord sur le site "Emploi" puis sur le site du magasin cet après-midi, Il ne s'agit pas d'un piratage mais d'une manipulation du moteur de recherche, par une méthode d'auto-complétion". La chaîne de magasins ajoute : "une plainte est en cours de dépôt, en attendant, nous menons une série d'enquêtes pour comprendre ce qui s'est passé. Les données clients et commerciales ne sont pas impactées".

Lire et commenter