Photos de l'attentat de Nice : des kiosquiers refusent de vendre "Paris Match"

Photos de l'attentat de Nice : des kiosquiers refusent de vendre "Paris Match"

BOYCOTT - "Paris Match" fait polémique en publiant ce jeudi des photos sans filtre de l'attentat de Nice. Aussi, certains kiosquiers ont décidé de ne pas vendre le numéro, quitte à s'exposer à des poursuites.

"Chers Clients, 'la tristesse d'une ville et des victimes ne se monnaye pas'. Pas de Paris Match en vente ici !" Les Niçois ont pu découvrir ce message apposé dans plusieurs points de presse de la ville. A l'origine de ce message, le kiosquier Alex Routier qui a même adressé un mail aux diffuseurs des Alpes-Maritimes, rapporte Nice Matin.

"J'ai enlevé Paris Match partout. Je trouve ça abject et inutile. C'est purement mercantile !", a-t-il écrit selon le journal. En cause : la publication ce jeudi par le magazine de photos du camion fonçant sur la foule le soir du 14 juillet 2016. Une démarche qui en choque plusieurs dans la ville. Aussi des dizaines de kiosquiers ont emboîté le pas après l'appel d'Alex Routier, rapporte France 3. Et tant pis s'ils s'exposent à des poursuites pour refus de vente. 

Toute l'info sur

Attentat de Nice

La justice saisie

Parallèlement, sur demande de plusieurs associations de victimes, le parquet de Paris a saisi la justice pour retirer en urgence ce numéro de Paris Match. La décision est attendue dans l'après-midi. Le maire de Nice, Christian Estrosi, a de son côté critiqué des images "insoutenables et abjectes" qui risquent de "raviver la douleur des familles".

Lire aussi

En vidéo

Attentat de Nice : un an après, ils n’oublient pas

Le magazine se défend sur son site internet en invoquant "le droit des citoyens, au premier chef le droit des victimes, de savoir ce qui s'est passé exactement". "Quant aux photos du camion cette nuit-là, largement publiées et relayées par nos confrères depuis un an, (...) il s’agit de vues de loin, de plans larges, sans identification possible des victimes ni atteinte à leur dignité", selon le directeur de la rédaction, Olivier Royant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

EN DIRECT - Covid-19 : Sanofi va aider Pfizer-BioNTech à conditionner son vaccin

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter