Des bouteilles de smoothies avec le slogan anti-police "ACAB" chez Monoprix, l'enseigne retire le produit

Des bouteilles de smoothies avec le slogan anti-police "ACAB" chez Monoprix, l'enseigne retire le produit

POLÉMIQUE - De nombreuses réactions sont nées à la suite de la publication sur les réseaux sociaux d'une photo sur laquelle figurait la bouteille d'un jus de fruits. Le slogan anti-police "ACAB" est y est affiché.

C'est d'une simple bouteille de smoothie que tout est parti. Dimanche, un internaute s'est étonné sur les réseaux sociaux qu'un smoothie de la marque True Fruits soit commercialisé dans une enseigne Monoprix à Paris alors qu'il était affiché sur la bouteille l'acronyme "ACAB", acronyme d'"All cops are bastards" (un slogan anti-police qui signifie "Tous les flics sont des bâtards" en français), au milieu d'autres slogans du type "je hais l'école" ou "Fuck le système"

Des propos qui ont provoqué la réaction du syndicat de police Alliance, y voyant là "le parfait mode d'emploi pour détruire les relations police-population". Le secrétaire général du syndicat "la Police en avant" a également déploré le message : "Comment pouvez-vous tolérer des inscriptions anti-police sur votre produit ?", s'est-il indigné.

Monoprix retire le produit de la vente

Suite à ces interpellations sur les réseaux sociaux, l'enseigne Monoprix a annoncé ce lundi avoir demandé le retrait du produit de ses rayons. "Nous ne tolérons pas ce type de messages sur des produits référencés dans notre enseigne", a assuré l'entreprise. 

Le concepteur de ce produit polémique est la marque allemande True Fruits, qui s'est récemment lancée en France et qui commercialise ses produits chez Monoprix, mais aussi dans certains magasins Auchan, Leclerc ou Carrefour. Il y a une semaine sur Instagram, elle présentait déjà son "édition spéciale Rentrée 2021" où on pouvait effectivement lire le slogan "ACAB" parmi d'autres inscriptions. 

Lire aussi

La marque n'en est cependant pas à sa première polémique et en aurait même fait un enjeu marketing outre-Rhin, ayant été "accusée à plusieurs reprises de sexisme et racisme pour ses publicités", comme l'affirme le quotidien Spiegel.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.