Pierre Gattaz s'explique sur sa forte augmentation de salaire

Pierre Gattaz s'explique sur sa forte augmentation de salaire

DirectLCI
SALAIRES – Alors qu'il prône une modération des rémunérations dans les entreprises, Pierre Gattaz a été épinglé ce mardi par le Canard enchaîné, qui a révélé que son salaire avait augmenté de 29 % en 2013. Piqué, le président du Medef s'est expliqué sur son blog.

Mi-avril, Pierre Gattaz, apôtre de la modération salariale dans les entreprises, avait proposé l'instauration d'un salaire inférieur au Smic . Alors quand le Canard enchaîné a révélé ce mardi que la rémunération personnelle du président du Medef avait bondi de 29 % l'année dernière - pour atteindre 420.000 euros -, forcément, cela a fait des remous. Taclé par François Hollande lui-même, qui l'a appelé à être "responsable" lors de son interview matinale , Pierre Gattaz s'est défendu sur son blog .

Des bonus multipliés par 7

"Une règle simple : quand on crée de la richesse, on la distribue." Voilà l'essentiel du message formulé par celui qui est président du directoire de Radiall, une entreprise industrielle fabriquant des composants électroniques. Il a ainsi pris soin de préciser que le chiffre d'affaires de son groupe avait augmenté de 47 % lors des quatre dernières années, avant de détailler les différentes parts composant ses émoluments. "Mon salaire a été augmenté de 3 % au 1er janvier 2013 et a atteint 318.000 euros. Par ailleurs, je perçois un bonus indexé sur la croissance du résultat opérationnel courant. Ce bonus a atteint pour ma part 102.000 euros en 2013, contre 14.000 euros en 2012", a-t-il écrit. Le résultat opérationnel du groupe a en effet augmenté de 33 % l'année dernière.

Pierre Gattaz a donc bien vu son salaire augmenter de 29 %, grâce à la multiplication par 7 de ses bonus. "Quand j'ai parlé de modération salariale, j'avais précisé qu'elle devait se comprendre en fonction de la situation de l'entreprise", a-t-il ajouté sur son blog. Pierre Gattaz avait également invoqué à l'époque une "exigence d'exemplarité" pour les patrons. Il en livre ici sa version.

Plus d'articles