Pimkie : le projet de ruptures conventionnelles collectives a été "abandonné"

JT 20H - Le groupe de prêt-à-porter féminin était le premier à tester, avec PSA, cette nouvelle disposition des ordonnances réformant le Code du travail.

En grande difficulté, le groupe de prêt-à-porter Pimkie voulait supprimer 208 postes en ayant recours à une rupture conventionnelle collective. Un nouveau dispositif plus souple que le plan social. Mais le projet a dû être abandonné. La direction n'a pas réussi à trouver un accord majoritaire avec les syndicats.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 09/01/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 9 janvier 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter