Playmobil : en avant le sexisme !

SOCIÉTÉ

SEXISTE UN JOUR, SEXISTE TOUJOURS – Nouveau bad buzz pour Playmobil. Le fabricant de jouets a publié ce mercredi sur sa page Facebook une mise en scène de ses figurines largement contestée. Deux jours après, au lieu de s'excuser pour cette publication sexiste et grossophobe, le groupe allemand n'a fait que raviver la polémique.

Playmobil, en avant… le sexisme. Le célèbre fabricant de jouets a voulu se mettre à l'heure d’été, ce mercredi. Le groupe allemand a publié sur sa page Facebook une photo mettant en scène deux figurines féminines.

Dans cette mise en scène, deux personnages féminins, en robe. L'une dévore des quantités astronomiques de crèmes glacées. L'autre opte pour des fruits, se rêvant en bikini, belle, mince et épilée sur la plage. En accompagnement, une légende : "Epreuve du maillot de bain dans quelques semaines... C'est l'heure de manger équilibré". Effet garanti : bad buzz immédiat.

En plus d’être sexiste, la publication est grossophobe, imposant aux petites filles le diktat de la minceur et l'obligation de contrôler l'image de leurs corps. Sachant que ce type de jouets s'adresse à des enfants, l'initiative a de quoi choquer. Pluie de commentaires offensés, aussi bien sur la page Facebook du fabricant que sur Twitter.

La photo est partagée des milliers de fois. "Oooh oui, inculquons dès le jeune âge aux petites filles à avoir honte de leur corps !" s'agace une internaute en colère. Une autre dénonce une campagne "honteuse, sexiste et déplacée", "une image réductrice et culpabilisante, du body shaming". "Je pensais justement nourrir ma fille de 5 ans avec du jus de légumes pendant trois mois, histoire qu'elle puisse passer l'épreuve du maillot de bain cet été", ironise une autre. Une consternation aussi bien partagée par les hommes : "C'est bien, vous apprenez aux petites filles à être complexées! "

Face à ce torrent de réactions, Playmobil a voulu désamorcer la crise. Le groupe a fini par publier vendredi une sorte de mea culpa.

"Chers fans. Nous regrettons la façon dont notre post 'Manger équilibré' a pu être interprété. Nous sommes désolés que certains aient pu y voir un propos sexiste ou moralisateur, qui serait, en effet, inapproprié de la part d'une marque de jouets. Soyez assurés que nous prenons très au sérieux chacune de vos remarques et que nous serons encore plus attentifs à l'avenir à ne heurter aucune sensibilité."

 "Vous devriez être désolés d'avoir publié un truc sexiste"

Des excuses qui n'en sont pas et qui n'ont fait que raviver la polémique. "Vous ne devriez pas être désolés de la façon dont on l'a pris, vous devriez être désolés d'avoir publié un truc sexiste", s'agace une internaute. Une autre est atterrée : "La réponse est encore plus nulle que le post initial."

Pour toute réaction, la marque a continué à répondre de manière automatique la même chose à chaque commentaire mécontent : un copier/coller du même communiqué. "Chers fans. Nous regrettons la façon dont notre post 'Manger équilibré' a pu être interprété. Nous sommes désolés que certains aient pu y voir un propos sexiste ou moralisateur..."

EN SAVOIR + >>  Jouets : c'est toujours les garçons en cow-boys et les filles en mariées !

Ce n'est pas la première fois que la marque se fait épingler pour des mises en scène grossièrement sexistes et stéréo-genrées. On se souvient encore de la figurine femme de ménage intitulée "Summer fun"... Car c'est bien connu, rien ne vaut une serpillière, un balai et un fer à repasser pour que les petites filles s'amusent.

La célèbre marque a également été critiquée pour avoir continué à faire la différenciation entre jouets pour filles ou pour garçons, comme toujours et de manière stéréotypée, en rose ou en bleu...

EN SAVOIR + >>  PHOTOS - Jouets filles-garçons : les clichés sexistes ont la vie dure

Sans compter qu'à la différence de Lego, qui a récemment développé une gamme de produits à rebours des clichés et reflétant la vraie vie dans sa diversité (une femme businesswoman, un papa qui s'occupe de son bébé, un homme en fauteuil roulant), les femmes sont forcément reléguées à leur rôle de maman, alors que les hommes ont, eux, droit à l'aventure : ils peuvent devenir cosmonautes ou cascadeurs...

EN SAVOIR + >>  Lego crée les figurines "père au foyer hipster" et jeune en fauteuil roulant

Dans un autre registre tout aussi choquant : une figurine pirate avait suscité l'émotion aux Etats-Unis en octobre dernier. Particularité : de peau foncée, un personnage "pirate" portrait en réalité un collier d'esclave autour du coup, que l'on pouvait affranchir en le lui retirant à loisir. Une mère de famille californienne voulait faire reconnaître le critère raciste de cette initiative. Encore une fois, Playmobil s'était justifié de manière contestable, en évoquant l'Histoire. La figurine était "censée représenter un pirate qui était autrefois un esclave dans un contexte historique. Nous n'avions nullement l'intention de choquer qui que ce soit". Raté.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter