Plus de 4 millions de Français majeurs vivent chez leurs parents

SOCIÉTÉ

TANGUY – 4,5 millions de Français majeurs vivent au domicile familial. Un nouveau rapport de la Fondation Abbé Pierre brise le cliché du "Tanguy" : c'est la précarité au travail qui les empêche d'accéder à un logement autonome.

Fini le cliché du Tanguy qui veut rester chez ses parents à tout prix. La fondation Abbé Pierre publie ce samedi un rapport sur la "face cachée de ces jeunes en hébergement contraint chez leurs parents". Et il est sans appel : quelque 4,5 millions de jeunes majeurs sont contraints de vivre chez leurs parents ou leurs grands-parents en France.

Cette étude de la fondation , réalisée à partir des résultats de l'enquête nationale Logement 2013 de l'Insee, met au jour un phénomène massif qui concerne 4,5 millions de personnes majeures et parmi lesquelles :
• 1,3 million a plus de 25 ans, soit près d'un tiers
• 480 000 ont plus de 35 ans, soit 10%
• 1,5 million (32%) a un emploi, dont la moitié en CDI à temps complet
• 44% sont élèves ou étudiants, en stage ou formation non rémunérés
• 18 % sont au chômage
• 20 % ont déjà vécu dans un logement indépendant plus de trois mois

La précarité au travail, un obstacle

Leur nombre de jeunes de plus de 25 ans qui reviennent chez leurs parents, faute de logement autonome, a augmenté de 20% de 2002 à 2013. Pour 45% d'entre eux, le retour au domicile s'impose dans des circonstances particulières: rupture, perte d'emploi, problèmes financiers, de santé, de logement (expulsion, insalubrité, etc.).

"Bas salaires, temps partiels subis, précarité des contrats de travail, sont autant d'obstacles pour voir son dossier accepté dans le parc locatif privé où les garanties exigées par les propriétaires sont souvent hors d'atteinte", explique la Fondation Abbé Pierre. Un tiers de ces Tanguy affirment qu'ils quitteraient le domicile parental s'ils en avaient les moyens.

À LIRE AUSSI
>>
Les aides au logement vont baisser : ce qui va changer
>>
Logement social : le gouvernement pointe du doigt les mauvais élèves
 

Lire et commenter