Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

AUTOMOBILE - Pour assurer une meilleure sécurité des usagers et fluidifier le trafic, les équipements hivernaux vont devenir obligatoires dans les zones montagneuses à partir du 1er novembre. On fait le point.

Des pneus hiver ou des chaînes. La loi Montagne II, publiée au Journal officiel en 2020, va entrer en vigueur le 1er novembre. À compter de cette date, et pour toute la saison hivernale, les automobilistes empruntant une route dans une zone montagneuse devront munir leur véhicule d'un équipement adéquat. Selon le site service-public.fr, ce matériel sera obligatoire jusqu'au 31 mars de l'année suivante. Quels sont les territoires concernés ? Pour quels véhicules ? Quelles sont les sanctions prévues en cas de manquement ? État des lieux. 

Toute l'info sur

Le 13H

Cette nouvelle disposition entrera en vigueur dans les principaux massifs montagneux français (Alpes, Corse, Massif central, Jura, Pyrénées, Vosges). En tout, 48 départements sont concernés. 

Voici la liste : l'Ain, l'Allier, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, l'Ariège, l'Aude, l'Aveyron, le Cantal, la Corrèze, la Côte-d'Or, la Creuse, le Doubs, la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l'Hérault, l'Isère, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Lot, la Lozère, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, la Haute-Vienne, les Vosges, l'Yonne, le Territoire de Belfort, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. 

Quels sont les équipements requis ?

Tous les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars devront se plier à cette nouvelle obligation. Cette dernière s'applique aux riverains, évidemment, mais aussi aux personnes qui ne sont que de passage. Selon le décret du 16 octobre 2020

• les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars devront soit détenir des "dispositifs antidérapants amovibles" (chaînes ou chaussettes à neige) permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus hiver. 

• les autocars, autobus et poids lourds sans remorque ni semi-remorque devront détenir des "dispositifs antidérapants amovibles" permettant d’équiper au moins deux roues motrices et être équipés de pneus hiver sur "au moins deux roues directrices du système de direction principal et au moins deux roues motrices"

• les véhicules lourds avec remorque ou semi-remorque devront simplement posséder des "dispositifs antidérapants amovibles permettant d'équiper au moins deux roues motrices"

Pour l'instant, les pneus quatre saisons sont encore acceptés. Pour un garagiste toutefois, ce choix de pneus ne constitue pas forcément un bon calcul. "Le pneu neige ne s’use pas plus vite qu’un pneu été tant que la température ne dépasse pas 7°. Il a aussi une meilleure accroche sur la neige et le verglas alors que le pneu quatre saisons va partout. Mais qui dit partout, dit pas terrible", affirme à TF1 Ludovic Podlyski, gérant de "Pneu service clermontois Point S". 

Une nouvelle signalisation à l'entrée et à la sortie des zones concernées, comme vous pouvez le voir ci-dessus, permettra aux utilisateurs d'être informés de cette disposition. 

Quelle sanction en cas de non-respect ?

Les conducteurs ne respectant pas cette nouvelle norme s’exposeront à une amende de quatrième classe, soit 135 euros, ainsi qu'à une immobilisation possible de leur véhicule.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.