Poitrines généreuses et talons hauts : la nouvelle version des femmes Power Rangers taxée de sexisme

Poitrines généreuses et talons hauts : la nouvelle version des femmes Power Rangers taxée de sexisme

Société
DirectLCI
RELOOKING - 24 ans après les premières images de la série culte des années 1990, le film Power Rangers sort ce mercredi au cinéma. L’occasion de voir que les tenues des héros ont pris un coup de jeune... Surtout celui des femmes.

Alors oui, il fallait bien moderniser. Mais à ce point ? Alors que le film Power Rangers sort au cinéma ce mercredi 5 avril, les tenues des supers héros ont eu droit à un petit relooking. Rouge, bleu, noir, jaune, rose, les codes couleurs sont toujours là, mais le tissu est remplacé par une armure luisante qui sculpte le corps de manière avantageuse. 


Souvenirs, souvenirs, rappelez-vous les costumes lycra des années 1990...

Et voici donc, désormais, le nouveau. Un sacré changement.

Mais quelques petits détails ajoutés aux deux personnages féminins, le rose et le jaune, ont attiré l'œil des internautes. Les nouvelles combinaisons permettent d’abord d’afficher des formes très généreuses : les deux héroïnes sont dotées d’"armures de poitrine" très... proéminentes. 

Mais c’est un autre détail qui a particulièrement concentré les foudres des internautes : les personnages féminins sont affublés... de talons. Alors certes, ce ne sont pas des talons aiguilles, mais tout de même des talons bien compensés, qui peuvent faire risquer une méchante entorse aux personnages en pleine lutte contre les méchants. Pas ce qu’il y a de plus pratique pour lutter contre le Mal, voire même s’enfuir en courant.

 "Les tenues des power rangers ne sont pas pratiques, elles sont sexistes", écrit ainsi Adrielle su Twitter. "Si les talons étaient si pratiques, pourquoi les hommes n’en portent pas ?" Un autre dénonce des "costumes féminins inutilement féminins".

La blogueuse féministe Louise Pennington juge dans le Hufftington Post britannique que ces nouveaux costumes sont non seulement sexistes, mais surtout "irresponsables" : "Les femmes qui jouent les Power Rangers roses et jaunes sont des athlètes qualifiées", dit-elle. "La sexualisation de leurs tenues pour un programme destiné aux enfants enseigne aux jeunes filles que leur seule valeur est leur apparence - indépendamment de leurs compétences et de leur formation". Caitlin Roper, membre d’un groupe de défense des droits des femmes, pointe de son côté cette tendance très répandue dans les médias sur le choix des costumes, "pour que les femmes soient d'abord appréciées pour leur apparence physique et leur sexualité".


Le Hufftington Post version française rappelle de son côté que la série Power Rangers a "révolutionné les séries du genre en étant l'une des premières à mettre en scène des super-héros de différentes appartenances ethniques et des femmes" : "Si le personnage féminin était cantonné à une combinaison rose, l'évolution était tout de même énorme pour l'époque".  Or, pour le site d’information, il s’agit là d’une vraie régression : "L'œuvre progressiste des années 90 est tombée dans le sexisme à cause d'un simple détail."

En mai dernier, face à de premières critiques lorsque des images des tenues avaient été dévoilées, le designer Andrew Menzies avait indiqué que les costumes avaient été pensés "pour une audience plus mature", qui a grandi avec ses héros, mais aussi pour "attirer de nouveaux spectateurs habitués aux super-productions mettant en scène des supers héros". Marketing, quand tu nous tiens...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter