Polémique Charlie Hebdo / Aylan : un tweet pour répondre aux critiques

Polémique Charlie Hebdo / Aylan : un tweet pour répondre aux critiques
SOCIÉTÉ

CONTRE-ATTAQUE - Alors que les caricatures de Charlie Hebdo sur la photo du petit Aylan, devenue symbole du drame des migrants, ont suscité une vague d'indignation à travers le monde, un dessinateur de presse, Hank, a publié sur Twitter une mise au point baptisée "le dessin de presse pour les nuls". Elle a déjà été retweetée plus de 1600 fois.

Lundi 13 septembre, nous avions fait voter sur la question de savoir si Charlie Hebdo était allé trop loin en caricaturant dans son dernier numéro la photo du petit Aylan, cet enfant syrien mort sur une plage turque qui a bouleversé le monde. Le résultat des votes est serré : 54% des près de 10.000 personnes qui se sont jusqu'ici prononcées ont répondu "oui, je suis choqué", contre 46% de "non".

"Ce dessin n'est pas un dessin drôle..."

Cette tendance pourrait s'inverser après la mise au point partagée sur Twitter par un dénommé Hank. Alors que la série de dessins consacrée par l'hebdomadaire satirique au drame des migrants a provoqué de nombreuses réactions indignées, en particulier à l'étranger, ce dessinateur de presse s'est attaché à expliquer l'un d'eux. Et son message est en passe de devenir viral : alors que Hank ne comptait au départ qu'une petite centaine de followers, selon le Huffington Post qui a repéré sa mise au point, il a déjà été retweeté plus de 1600 fois à l'heure où nous écrivons ces lignes.

Dans cette réponse aux critiques baptisée "le dessin pour les nuls", Hank passe à la loupe un dessin de Riss, l'un de ceux qui ont provoqué la plus vive indignation. Il montre le corps d' Aylan Kurdi juste devant un panneau promotionnel de McDonald's, au-dessous des mots : "Si près de but..."

"1. Ce dessin n'est pas un dessin drôle, il dénonce une situation."

"2. On trouve dans ce dessin ce qu'on appelle des symboles."

Hank légende ensuite la caricature pour éclairer plusieurs des points qui la composent. Avant d'achever par ces mots : "N'oubliez jamais que vos yeux sont reliés à votre cerveau".

À LIRE AUSSI >> VOTEZ - Charlie Hebdo est-il allé trop loin en caricaturant le petit Aylan ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent