Policiers en colère : la mobilisation continue à Paris

Société
POLICIERS - Quelques centaines de policiers se sont à nouveau réunis à Paris mardi soir pour manifester leur colère à l'égard du gouvernement et de leurs propres syndicats, qu'ils jugent incapables de porter leurs revendications.

La mobilisation continue. Dans la soirée du 1er novembre à Paris, plusieurs centaines de policiers en civils, ont manifesté devant la pyramide du Louvre. Bien que le gouvernement s'est engagé à leur donner plus de moyens, avec l'annonce des 250 millions d'euros supplémentaires pour renouveler le matériel, eux ne s'estiment pas satisfaits. 


"Les syndicats ont négocié en notre nom mais sans nous. On veut être reçu par le gouvernement. On continuera jusqu'à ce que nous soyons entendus, nous petits policiers de la rue", a clamé l'un des manifestants au mégaphone lors d'un arrêt devant la préfecture de police.


"Le gouvernement a voulu s'acheter la paix en mettant de l'argent, ça avance mais il faut qu'il comprenne que le malaise est profond. Il faut que tous les policiers soient unis, et les syndicats sont trop souvent du côté du pouvoir. Ils pensent à eux avant l'intérêt général", a expliqué un gardien de la paix du Val-de-Marne à l'AFP, souhaitant rester anonyme. 

Des cartes syndicales brûlées

 "La police à bout de souffle", "touche pas à ma police" ou "je suis flic et fier", pouvait-on ainsi lire sur les pancartes des forces de l'ordre. Des patrouilles ont également activé leurs sirènes, afin d'afficher leur solidarité avec ce mouvement. Des papiers indiquant "carte syndicale" ont été brûlés sur le pavé par une dizaine de manifestants, sous les cris de "syndicat t'es foutu, la police est dans la rue".


A Bordeaux, une trentaine de policiers ont pour leur part organisé une opération coup-de-poing en milieu de journée. Ils sont arrivés en voitures, sirènes allumées, devant le Grand Théâtre. Puis ils se sont postés en cordon devant leurs véhicules pendant cinq minutes avant de repartir.

Lire aussi

En vidéo

La grogne des policiers à Lille le 28 octobre

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des policiers

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter