Pollution : le ministre de l’Ecologie veut des "mesures pérennes" avant l’été

Pollution : le ministre de l’Ecologie veut des "mesures pérennes" avant l’été

DirectLCI
ENVIRONNEMENT – Alors que des pics de pollutions étouffent plusieurs départements français depuis plusieurs jours, Philippe Martin a annoncé vouloir mettre en place un plan de protection avant l’été.

Face au pic de pollution qui n’en finit plus de battre des records , le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, veut agir. "D'ici l'été, les zones les plus touchées feront l'objet d'un plan de protection de l'atmosphère qui prévoira des mesures adaptées", a déclaré le ministre au quotidien Libération, affirmant vouloir mettre en place des "mesures pérennes." Parmi elles, "réduction des émissions des chantiers de construction, plans de déplacement d'entreprises ou d'administrations, réduction de la vitesse de circulation sur certains tronçons à fort trafic", sont listées.

La circulation alternée, "une mesure lourde à mettre en œuvre"

Assurant que le gouvernement avait pris "des mesures proportionnées au fur et à mesure de la disponibilité des informations", comme la gratuité dans les transports de plusieurs grandes villes françaises pendant tout le week-end du 14 au 16 mars, le ministre a précisé que "d'autres mesures étaient encore à l'étude en matière de circulation". Il a également ajouté que "la circulation alternée est une mesure lourde à mettre en œuvre, qui demande de la préparation".

Au sujet du diesel, Philippe Martin a estimé que ce sujet ne se résumait pas "à une question fiscale". "En accord avec Arnaud Montebourg, je rencontrerai bientôt les constructeurs automobiles français pour évoquer leur stratégie industrielle dans ce domaine", a-t-il dit en estimant qu'en matière de santé publique, "il ne peut y avoir de sujets tabous". A charge des autorités de s’accorder sur ces mesures, et aux populations, dans l’intervalle, de se protéger le mieux possible des effets néfastes des particules fines .

Plus d'articles

Sur le même sujet