Ponts de mai : la moitié des parents sont prêts à faire sécher les cours à leurs enfants

Société
DirectLCI
ABSENTÉISME - C'est un avant goût des vacances d'été. Ponts de mai obligent, la moitié des Français ayant des enfants envisage de faire l'impasse sur quelques jours d'école, selon un sondage OpinionWay.

C'est trop tentant. Trois fériés tombent en semaine (mardi ou jeudi) en mai 2018. L'occasion pour les parents de poser un RTT et d'emmener leurs enfants dans leurs valises pour un week-end prolongé. Ainsi la moitié (49%) des Français ayant des enfants de moins de 18 ans a déjà fait rater des jours d'école à sa progéniture ou ne serait pas gênée à l'idée de le faire, selon un sondage OpinionWay pour le spécialiste des séjours en mobil-home Homair publié mardi 24 avril. Quand on prend l'ensemble de la population, le sérieux semble l'emporter puisque 65% des sondés assurent qu'ils ne feront jamais manquer les cours à leurs enfants pour partir en week-end en mai.  

Une petite parenthèse -ensoleillée on l'espère- qui aura un avant goût de grandes vacances. En effet, 45% des Français disent qu'ils se sentiront comme en congé d'été pendant la semaine du 7 mai. Semaine qui cumule la Victoire de 39-45, le mardi, et l'Ascension, le jeudi.  


Conscientes de l'appel irrésistible des ponts de mai, les académies d'Orléans-Tours, de Rennes, Caen et Nantes ont reculé les dates de leurs vacances de printemps. Les élèves seront ainsi officiellement en vacances du mercredi 25 avril  au soir au lundi 14 mai au matin. Un décalage de quelques jours qui permet d'éviter une rentrée avec une classe à moitié vide le lundi 7 mai. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter