Porte de Vincennes : les noms des victimes de la prise d'otage dévoilés

SOCIÉTÉ

TERRORISME – Peu après 17 heures, vendredi, l'assaut a été donné dans la supérette Hyper Casher dans l'est de Paris. Depuis quatre heures, Amedy Coulibaly, impliqué dans le meurtre, la veille, d'une policière municipale à Montrouge, retenait en otages plusieurs clients du magasin. Il a été tué dans l'intervention du Raid. Quatre autres personnes, dont les noms viennent d'être révélés, ont perdu la vie.

Quatre heures d'horreur pour un très lourd bilan. Vendredi, peu après 17 heures, le Raid a mis fin à la prise d'otages qui se déroulait depuis 13 heures dans une supérette Hyper Casher, située au 23 cours de Vincennes. Le terroriste, Amedy Coulibaly , impliqué dans le meurtre d'une policière municipale, la veille, à Montrouge, a été tué dans l'opération policière. Selon les premières informations disponibles, quatre otages ont également péri. Certains d'entre eux auraient été tués lorsque Coulibaly a fait irruption dans le magasin.


DIAPORAMA >> Les images de l'assaut

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) a rendu public les noms des victimes d'Amédy Coulibaly, dans la supérette de la porte de Vincennes.

Yohan Cohen, 23 ans et Yoav Hattab, 22 ans, sont les plus jeunes parmi les victimes. Le premier, originaire du Maghreb, travaillait dans l'épicerie cacher et vivait à Sarcelles. Yoav, quant à lui, était le fils du grand rabbin de Tunis.

Philippe Braham, 45 ans, était cadre commercial dans une société d'informatique, selon les informations du Monde . Marié, il était père de trois enfants. Enfin, François-Michel Saada, 64 ans, était cadre supérieur à la retraite. Ses deux enfants vivent aujourd'hui en Israël.

Lire et commenter