Pour éviter les drames, et si vous inscriviez votre enfant à un stage anti-noyade ?

Société
DirectLCI
PARLONS ENFANTS - Plus de 250 noyades ont été recensées dans l'Hexagone cet été. Comment y remédier ? De plus en plus de piscines municipales ont trouvé la solution.

En règle générale, on apprend à son enfant à nager vers les 6 ans. Trop tard, estiment les spécialistes. Et à regarder le nombre de noyades d'enfants en bas âge de cet été, notamment dans des piscines privées, difficile de ne pas leur donner raison. Pour y parer, une solution existe : les stages anti-noyade, pour enfant à partir de 4 ans. Un stage qui permet à votre enfant de savoir sortir seul d'un bassin en seulement 10 séances. 


Pour tenter de comprendre ce qu'on y apprend, nous avons suivi le stage de Louane, 4 ans. Premier constat : on est loin du cours traditionnel de piscine que nous avons tous connu, où vous battez des pieds avec une planche tandis que le maître-nageur vous suit depuis le bord du bassin. Non, dans ce stage, votre enfant a un coach individuel, qui vient avec lui dans l'eau. Au programme : des activités ludiques pour apprivoiser l'eau. Faire des bulles avec sa bouche, aller chercher sous l'eau des petits jouets, apprendre à faire l'étoile pour flotter. Le tout sans brassard ni bouée.

A cet âge, l'apprentissage de la brasse est souvent trop compliqué : le coach apprend donc à votre enfant à se déplacer autrement dans l'eau, sans couler et en ayant bien la tête hors de l'eau, ce qui lui permettra par exemple d'appeler à l'aide. Résultat : votre enfant apprend à maîtriser l'eau et la bonne réaction à avoir si un jour il tombe par exemple malencontreusement dans une piscine. 


Ce genre de stages se développe de plus en plus en France, et gageons que la nouvelle ministre des Sports, très engagée sur la question, veillera à ce que se soit encore plus le cas. En attendant, n'hésitez pas à contacter votre piscine municipale pour en savoir plus. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter