Pour la funambule Johanne Humblet, la vie sur un fil...

Société
DirectLCI
PORTRAIT – Elle vit dans les airs, parfois à plus de 15 mètres de hauteur, sur un fil de 12 millimètres de diamètre… Fil-de-fériste et funambule, Johanne Humblet s’amuse à réinventer son art. LCI l'a rencontrée pour l'émission "Au coeur de nos différences".

Quand on pense au cirque en général, ce qui vient en tête, ce sont les clowns, les chapiteaux, les animaux ou encore les camions multi-couleurs qui arpentent nos routes. Mais le cirque est un univers bien plus riche et varié. Nous vous proposons ainsi une petite initiation au cirque contemporain avec l'artiste Johanne Humblet.


Johanne Humblet découvre l’univers circassien à l’âge de 8 ans, l’après-midi après l’école. Elle est rapidement séduite par le fil de fer, par cette sensation de liberté d’être dans les airs, d’évoluer en équilibre. En 2003, l’artiste en herbe quitte sa Belgique natale pour intégrer l’école de cirque de Saint-Denis, l’Académie Fratellini.


Une formation professionnelle de quatre ans pour apprendre toutes les facettes du métier. Après son diplôme, Johanne intègre différentes compagnies, voyage un peu partout en France mais aussi en Espagne, en Angleterre, au Maroc et en Corée du Sud. Une vie d’itinérance qui lui permet de développer progressivement ses créations mêlant l’univers du cirque aux arts de la rue. Elle est toujours poussée par cette envie de se dépasser, d’aller toujours plus haut et toujours plus loin. 

Triptyque artistique

En 2016, elle décide avec sa camarade de promo de l’Académie Fratellini, Virginie Fremaux (experte en corde lisse élastique), de créer une compagnie,  "Les filles du renard pâle". Johanne prépare actuellement pour l’année prochaine le premier volet d’un triptyque artistique, intitulé "Résiste". Il faudra donc s’armer d’un peu de patience avant de découvrir les aventures d’une jeune funambule et de son fil instable, un fil qui va littéralement "se casser la gueule" au grès des péripéties de l’histoire. Une performance qu’elle fera comme toutes les autres, sans harnais de sécurité ou de tapis au sol. Et oui, Johanne est une artiste qui ose ! 


Mais la vie d’artiste, ce n’est pas que strass et paillettes : il y a beaucoup de contraintes administratives pour arriver à produire, distribuer et mettre en avant une création unique. Dans cette optique, Johanne a notamment lancé une  campagne de financement participatif pour son prochain spectacle. Trentenaire et jeune maman très active, Johanne, outre toutes ces activités, donne aussi des cours et aide certains de ses élèves à préparer des écoles de cirque, afin qu’ils suivent ses pas dans les airs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter