Pourquoi les prix des fruits et légumes espagnols s'envolent ?

Pourquoi les prix des fruits et légumes espagnols s'envolent ?

CONSO - C’est la crise sur les marchés alimentaires. À cause des intempéries qui ont suivi la vague de froid en Espagne, le prix des fruits et légumes a fortement augmenté. Une hausse ressentie jusqu'au Royaume-Uni.

Des courgettes affichées à 4,49€ le kilo, des salades à 2,30€ la pièce… Sur les étals, les prix de certains fruits et légumes flambent. Pourquoi ? À cause des mauvaises conditions météorologiques en Espagne. Des inondations et de la neige dans le sud-est du pays ont entraîné la perte de 25% de la production de la région. "Ils ont très peu ramassé, il y a eu très peu de quantité et forcément, les prix ont augmenté de façon impressionnante", explique un vendeur de légumes dans le Calvados. Face à la réévaluation de ces prix, multipliés par deux, de nombreux commerçants ont décidé de se passer de ces denrées. Pour autant, toute pénurie en France est, pour le moment, écartée. 

Toute l'info sur

Le 13h

Au Royaume-Uni, c'est la "crise de la courgette et de la laitue"

Il n’en est pas de même au Royaume-Uni, deuxième importateur de fruits et légumes espagnols derrière la France. En répercussion au peu de quantité disponible, deux des principales chaînes de supermarchés britanniques ont commencé à rationner la salade et le brocoli. Depuis la semaine dernière, l’une d’elle impose un maximum de trois laitues iceberg par client. Sur les réseaux sociaux, de nombreux clients publient des photos d’étals vides avec les hashtags #courgettecrisis ("crise de la courgette") et #lettucecrisis ("crise de la laitue").

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

"Crétin de fils de ..." : Donald Trump s’en prend violemment au chef des républicains au Sénat

Covid-19 : la Chine remet en cause l'efficacité de ses propres vaccins

L'Iran accuse Israël d'une attaque sur un centre nucléaire et promet de "se venger"

Lire et commenter