Pourquoi est-ce compliqué de dire non à sa moitié ?

Pourquoi est-ce compliqué de dire non à sa moitié ?

Société
DirectLCI
PSYCHO – Metronews fait le tour de tous ces comportements qui vous tapent sur le système chez les autres... mais aussi chez vous. Appelés à la rescousse, des experts vous expliquent le comment du pourquoi. Enfants, vie quotidienne ou en voiture, tout y passe.

Sophie Cadalen, psychanalyste et auteure de Aimer sans mode d'emploi, éditions Eyrolles , décrypte en trois points ces pénibles moments de solitude.

C'est enfin le week-end ! A vous la soirée salsa et mojitos avec copains. Mais à peine rentrée, Jules vous propose un CSP (canapé, séries, pop-corn) ! Là tout de suite, ça ne vous fait pas rêver. Et comme vous ne savez pas lui dire non, vous finissez dans le canapé en faisant la tronche. Sympa, le week-end !

Ce que l'on ressent
"Alors que dire non revient à s'imposer et à faire savoir que l'on a envie d'autre chose, certain(e)s se demandent s'il ne vaut pas mieux répondre à la demande de l'autre. Avec pour motivation première, l'assurance, d'ailleurs fictive, que l'on va être aimé si l'on répond à son attention. Dans ce mouvement de facilité, on fait comme il ou elle demande de faire, ainsi on s'assure de son amour." explique la psychanalyste. Supporter les soirées Champions' League de mon Jules, est donc ma façon (très personnelle) de vouloir être aimée.

► Ce qui se passe
"Ça va beaucoup mieux dans le couple quand on sait dire : 'Je n'ai pas envie ou ça ne me plaît pas'. A défaut de s'exprimer et si l'on ne fait que ce que l'autre désire, on récoltera au final beaucoup de frustration et de nombreux quiproquos. On va assurément vers le conflit quand on se tait, avec pour conséquence le risque que cela fasse irruption, sous la forme d'un reproche fait à l'autre, qui aurait dû comprendre que le message envoyé n'était pas celui que l'on souhaitait énoncer." Enfin c'est simple, j'ai dit oui mais en fait je voulais dire non mais sans vraiment le dire pour ne pas faire de vague. Conclusion ? Il n'a pas compris.

► Comment s'en sortir
"Dire non n'est pas nécessairement violent, à moins de s'être longtemps retenu. Mais quand on a l'assurance du ''non, je n'ai pas envie'', qui n'est pas contre l'autre, on sait alors que son amour ne sera pas entamé. Essayons aussi de voir un non comme une possible prémisse à une discussion à suivre. Ainsi, on négocie ensemble pour qu'un non se transforme en oui par adhésion et non pas de résignation. Il en va de même pour le sexe. On n’a pas toujours envie de la même chose, en même temps. Il faut donc dépasser sa paresse première ou sa réticence apparente pour aller chercher l'autre et à son tour, se laisser convaincre aussi." Et moi qui venais de terminer Réussir quand on est paresseux de Zelinski.

À LIRE AUSSI 
>> 
Pourquoi  certaines personnes ne se contentent jamais de ce qu'elles ont ?
>> Retrouvez tous nos "Pourquoi ?"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter