Première guerre mondiale : Hollande et Gauck commémorent le centenaire

Première guerre mondiale : Hollande et Gauck commémorent le centenaire

WWI - Le 3 août 1914, la Prusse déclarait la guerre à la France. Une date que vont commémorer les chefs d'Etat français et allemand à Hartmannswiller, un haut lieu du premier conflit mondial, ce dimanche.

C'est une démarche particulière que vont effectuer ce dimanche après-midi le président François Hollande et Joachim Gauck, son homologue allemand. En effet, les deux chefs d'Etat se sont donnés rendez-vous dimanche 3 août à Hartmannswiller, dans le département du Bas-Rhin, afin de commémorer le centenaire du déclenchement de la Première guerre mondiale.

Il y a un cent ans jour pour jour, l'Allemagne déclarait la guerre à la France, deux jours après que la mobilisation générale eut été décrétée à l'ouest du Rhin. S'en suivront quatre années de conflit, marquées par l'usage de moyens militaires modernes (gaz, artillerie lourde, aviation) et la mort de quelque 10 millions de soldats.

Un lieu hautement symbolique

Le lieu choisi par les deux présidents a une double résonance, puisque c'est ici que s'est déroulée, sur l'ensemble de l'année 1915, la bataille du Vieil-Armand, nom francophone du Harmannswillerkopf, ce massif vosgien qui vit mourir quelque 25 000 soldats de nationalité française, allemande et américaine.

C'est aussi là que François Hollande et Joachim Gauck, après observation du rituel commémoratif (cérémonie militaire, dépôt de gerbe, minute de silence...), déposeront la première pierre d'un historial de la Première guerre mondiale . Un projet historique et architectural lui aussi très symbolique, puisqu'il est le fruit d'une collaboration entre historiens français et allemands. Il devrait voir le jour en 1917.

Le couple franco-allemand "innove" encore

Si la commémoration d'une déclaration de guerre est chose peu commune, ce n'est pas la première fois que le couple franco-allemand innove dans le souvenir de son passé commun. En septembre 2013, Joachim Gauck était devenu le premier dirigeant allemand à se déplacer à Oradour-sur-Glane à l'occasion d'une cérémonie en hommage aux 642 victimes de la cruauté d'une escouade de SS.

L'histoire se souvient également de l'image du chancelier Helmut Kohl et du président français François Mitterrand, main dans la main devant l'ossuaire de Douaumont, le 22 septembre 1984. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Comment la propagation du variant Delta pourrait affecter nos vacances

Alerte météo : trois départements placés en vigilance orange pour des risques de crues

Pourquoi Justin Bieber voulait-il (vraiment) rencontrer Emmanuel Macron ?

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.