Retraités, avez-vous droit à la prime de Noël ?

ADMINISTRATION - La prime de Noël est versée cette semaine aux 2,5 millions de personnes qui y ont droit. Parmi eux, une poignée de retraités. Mais à quelles conditions ?

LCI vous l’annonçait en exclusivité : la prime de Noël a été reconduite en cette fin d'année 2017. Désindexée de l'inflation, certes, mais versée quand même. Son versement a même débuté ces derniers jours, et 2,5 millions de personnes bénéficieront pour les fêtes d’une aide de l’Etat d’au minimum 152,45 euros. Parmi eux, une poignée de retraités. Voici à quelles conditions ils pourront y avoir droit.

Comme l'indique le site du gouvernement, la prime de Noël est versée aux personnes ayant perçu au titre du mois de novembre 2017 ou, à défaut, du mois de décembre 2017, le revenu de solidarité active (RSA), l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou l'allocation équivalent retraite (AER). Cette dernière est destinée aux demandeurs d'emploi n'ayant pas atteint l'âge de la retraite mais justifiant des trimestres requis pour avoir une retraite à taux plein. Elle n'est plus attribuée depuis le 1er janvier 2011 mais les personnes dont les droits à l'AER ont été ouverts avant le 1er janvier 2011 continuent à la percevoir jusqu'à l'expiration de leurs droits. Ceux qui la perçoivent encore pourront donc toucher la prime de Noël. 

Un montant unique de 152,45 euros

En revanche, pour les bénéficiaires de l'AER, le montant de la prime de Noël est fixe, quel que soit le nombre de personnes composant le foyer, et s'élève à 152,45 € (le montant de la prime pour une personne isolée).


Pourront aussi bénéficier de la prime de Noël les personnes touchant la prime transitoire de solidarité, qui a remplacé l'AER. Pour être éligible à cette aide, il faut avoir moins de 62 ans, percevoir l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou le RSA, avoir perçu au moins un jour, entre 2011 et 2014, l'allocation d'aide de retour à l'emploi (ARE), l'allocation spécifique de reclassement ou l'allocation de sécurisation professionnelle (ASP) et avoir cotisé 166 trimestres (41 ans et 6 mois).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Prime de Noël

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter