Prise d'otages dans l'Aude : interventions à haut risque

Société
JT 20H - Avant l'assaut, un officier du GIGN a parlé régulièrement avec le preneur d'otages. Il a tenté de négocier pendant que ses collègues se sont renseignés sur l'assaillant.

Quelques unités spéciales, dont GIGN, BRI et RAID, ont été aperçues à Trèbes, dans l'Aude, ce vendredi 23 mars, pour neutraliser le preneur d'otages, Radouane Laktim. Leurs techniques d'intervention ont beaucoup évolué ces dernières années, surtout depuis l'affaire Merah. Mais, peut-on vraiment négocier avec des djihadistes aussi déterminés ?

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 23/03/2018 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 23 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter