Prison : bientôt des téléphones portables "bridés" pour les détenus ?

Prison : bientôt des téléphones portables "bridés" pour les détenus ?

RÉSEAU - Le contrôleur général des lieux de privation de liberté a plaidé ce jeudi matin pour que les détenus puissent acheter des téléphones ne servant à appeler qu'un nombre restreint de numéro. Le syndicat majoritaire de l'administration pénitentiaire s'y oppose.

Et si, plutôt que de leur interdire les téléphones, les détenus seraient autorisés à posséder des téléphones bridés ? C’est l’idée défendue ce jeudi matin par Adeline Hazan, contrôleur général des lieux de privation de liberté, sur France Inter. "Il ne sert à rien de les empêcher d'avoir un téléphone", assure-t-elle rappelant que 33.000 téléphones portables ont été saisis l’an dernier dans l’ensemble des prisons françaises.

Un état des lieux que partage Christopher Dorangeville, secrétaire général du syndicat CGT Pénitentiaire : "La présence des mobiles en cellule est assez fréquente, on en retrouve en nombre conséquent lors des fouilles des cellules. Ils rentrent au cours des parloirs ou bien en projection depuis l'extérieur de la prison. Plus rarement, il est aussi déjà arrivé que des personnels pénitentiaires en rapportent."

Lire aussi

Ne pouvoir appeler "quelques numéros déclarés et vérifiés"

Pour Adeline Hazan, des téléphones "achetés directement à la prison" par les détenus, et ne pouvant appeler "que quelques numéros déclarés et vérifiés", seraient plus utiles qu’une privation pure et simple. "Actuellement, les détenus peuvent téléphoner à quelques numéros qu'ils déclarent, mais ils ont accès à un point-phone sans aucune confidentialité, dans la cour de promenade ou dans les coursives", a-t-elle déploré.

En vidéo

Des détenus tournent un clip en prison

"Avec un téléphone portable, vous organisez une évasion"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

Covid-19 : la mortalité liée au virus aux États-Unis cette année remet-elle en cause la vaccination ?

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se sépare de son compagnon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.