Surveillance par bracelets électroniques : ce que l'on sait sur la panne de plusieurs heures ce lundi

La panne aurait pu avoir des conséquences graves. Pendant plus de cinq heures, les bracelets électroniques de 7 400 personnes condamnées ou sous surveillance ont cessé de fonctionner. Heureusement, aucun incident n'a été signalé.

DYSFONCTIONNEMENT - L’administration pénitentiaire a été informée lundi d'une longue panne affectant les bracelets électroniques ce lundi. Aucun incident n'a pour le moment été signalé.

Lundi, les bracelets électroniques de milliers de personnes assignées à résidence ont arrêté de fonctionner. La société Thalès, gérant le dispositif de contrôle des personnes placées sous surveillance électronique, a informé l’administration pénitentiaire de l’interruption de son service. Voici ce que l'on sait de cette panne sans précédent.

Combien de personnes concernées ?

La panne du dispositif de Thalès a impacté environ la moitié des équipements actifs sur le territoire sur un total de 14.500 personnes placées sous surveillance électronique et 350 sous bracelets anti-rapprochement. Cette panne a également concerné les femmes équipées d'un bracelet anti-rapprochement pour les protéger d'un ex-compagnon violents, selon plusieurs sources.

Combien de temps a duré l'incident ?

L’incident a duré cinq heures et quarante minutes, de 16h10 à 21h50. La panne a été résolue vers 18h25, heure à partir de laquelle les bracelets se sont tous reconnectés progressivement, jusqu’à un retour à un fonctionnement normal à 21h50.

Quelles conséquences sur la surveillance de ces individus ?

Les autorités ont été empêchées dans le suivi des individus placés sous surveillance électronique. À ce stade cependant, aucun incident découlant de cette interruption de service n’a été signalé. Notamment car les personnes placées sous surveillance n’avaient pas la possibilité de se rendre compte de l’incident en cours.

Lire aussi

Et maintenant ?

Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, a demandé au directeur de l’administration pénitentiaire de recevoir les responsables du dispositif au sein de la société Thalès afin qu’ils apportent toutes les clarifications nécessaires et précisent les dispositions prises pour qu’un tel incident ne se reproduise plus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Rappel de vaccination : "Moins de cas graves, moins d'hospitalisations, quel que soit l'âge", assure Olivier Véran

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.