PRISONS : LA COLÈRE DES MATONS - Répondez à notre instantané du jour

SOCIÉTÉ
DirectLCI
SOCIÉTÉ - Répondez à votre question du jour : Pour lutter contre la surpopulation carcérale, faut-il : Plus de places de prison ? Plus de peines alternatives ? Résultat décrypté par Yves Calvi et ses spécialistes dans "24 heures en questions", diffusée en direct sur LCI (canal 26) dès 18h10.

La prison pour ceux qui n'y ont jamais mis les pieds c'est un concept. Pour ceux qui y séjournent ou y travaillent, c'est un huis clos violent et surpeuplé. Selon le ministère de la Justice, il n'y a d'ailleurs jamais eu autant de détenus en France, 69.430 personnes étaient incarcérées au 1er mars 2017. Ainsi, Léa Poplin, directrice de la maison d'arrêt de Seine-Saint-Denis, a récemment écrit aux magistrats pour les informer que : "La maison d'arrêt de Villepinte est désormais dans l'impossibilité physique d'accueillir plus de détenus". Un mécontentement qui s'exprime de toutes parts... Lundi, à Fleury-Mérogis, 350 surveillants ont ainsi bloqué la prison pour protester contre l'agression de six de leurs collègues, alors que la prison est actuellement remplie à 180% de sa capacité.

Un huis clos violent et surpeuplé

 Une surpopulation qui favorise la violence envers le personnel mais aussi la radicalisation de certains détenus... Les candidats à la présidentielle ne pouvaient donc faire l’impasse sur le sujet. Pour François Fillon (LR) et Marine Le Pen (FN), la solution passe par la construction de nouvelles prisons, alors que Benoît Hamon (PS) lui, veut "sortir de la culture de détention". Quant à Emmanuel Macron (EM !), il tente la synthèse, demandant la création de nouvelles places de prison, des alternatives à la détention, ainsi qu'une "réelle exécution des peines". Mais alors que se passe-t-il vraiment dans les prisons ? Quels sont les programmes des candidats à ce sujet ? Emprisonner, est-ce la bonne solution ? Y a-t-il des solutions alternatives ? Quelles sont les conditions de détention des prisonniers ? Comment améliorer les conditions de travail des agents pénitentiaires ? Les maisons d'arrêt sont-elles un terreau favorable à la radicalisation ? Est-ce un problème français ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter