Contrôle technique, prix du tabac, TNT, tarif du gaz... Ce qui change au mois de mai

Contrôle technique, prix du tabac, TNT, tarif du gaz... Ce qui change au mois de mai

DirectLCI
DU NOUVEAU - Le prix du paquet de cigarettes, tout comme le tarif du gaz et du contrôle technique pour les voitures vont augmenter : voici ce qui vous attend ce mois-ci.

Comme à chaque début de mois, plusieurs changements sont attendus, dont certains auront un impact sur le quotidien des Français. Le prix du paquet de cigarettes augmente à la marge. Le contrôle technique sera plus sévère. Des changements de tarifs interviennent également pour le gaz. Et les fréquences de la TNT changent dans certains départements. LCI fait le point.

Prix du paquet de cigarettes

Après une augmentation d’environ un euro le 1er mars dernier, le prix du paquet de cigarettes évolue une nouvelle fois ce lundi 30 avril. Les fabricants ayant fait le choix d’absorber une partie de la hausse des taxes décidée par le gouvernement, son tarif n’augmente qu’à la marge. Le prix moyen du paquet de 20 cigarettes s’établit désormais à 7,90 euros, avec des tarifs allant de 7,50 euros à 9,30 euros.


Le prix des paquets de Marlboro Red, Philip Morris ou Gauloises blondes n’augmentera et restera à 8 euros. Idem pour les Winston Rouge et les Chesterfield Red (7,80 euros).  Ceux de Camel filtre baisseront même de prix, passant à 7,90 euros, soit 10 centimes de moins qu’auparavant. Les Lucky Strike Red baissent, elles aussi, de 10 centimes et sont désormais vendues 7,70 euros.

Réforme du contrôle technique

A compter du 20 mai prochain, le contrôle technique va se durcir. La périodicité ne change pas avec un premier contrôle pour une voiture avant ses quatre ans, puis un contrôle tous les deux ans. En revanche, le nombre de points de contrôles passe à 132 (contre 123 jusqu’ici) et le nombre de défauts ou défaillances possibles bondit de 453 à 606. Autre petit changement : ces manquements sont désormais classés en trois catégories : mineures, majeures ou critiques.


Dans le premier cas de figure, aucune contre-visite n’est nécessaire. Pour les défaillances majeures, un délai de deux mois vous sera toujours accordé avant la contre-visite. Cependant, en cas de défaillance critique, la réparation devra être réalisée dans les 24 heures. En raison de ces changements, le prix du contrôle devrait augmenter. L’amende en cas de défaut de contrôle technique, elle, ne bouge pas : il vous en coûtera toujours 135 euros ou 90 euros pour un paiement immédiat.

Hausse du tarif du gaz

Les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, vont augmenter de 0,4% dès ce mardi 1er. "Cette augmentation est de 0,1 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,2 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 0,4 % pour les foyers qui se chauffent au gaz", détaille la Commission de régulation de l’énergie, dans son communiqué.


LaCommission de régulation de l’énergie justifie cette hausse par la légère hausse des prix du gaz sur le marché de gros pour le mois de mai, tout en insistant sur le fait que les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 14,4% depuis le 1er janvier 2015.

L’accord majoritaire en entreprise

Dans le cadre de la réforme du Code du travail, les pouvoirs publics ont notamment avancé, au 1er mai 2018, la date de généralisation des accords majoritaires. Désormais, les accords d’entreprise devront être signés par des syndicats représentatifs ayant obtenu plus de 50%  des suffrages exprimés lors des élections professionnelles ou, à défaut, validés par un référendum à la demande de syndicats représentant 30%.


Jusqu'à présent, six domaines étaient réservés aux branches : salaires minima, classifications d'emploi, garanties collectives complémentaires (l'obligation d'instaurer une complémentaire santé, par exemple), égalité femmes-hommes, mutualisation des fonds de financement de la formation professionnelle et pénibilité.  La réforme revoit cette liste. Le dernier thème - la pénibilité - est retiré du pré carré de la branche.


D'autres font leur entrée comme la mutualisation des fonds de financement du paritarisme, les conditions de recours aux contrats courts ou aux CDI de chantier. Les conditions de renouvellement des périodes d'essai y figurent également. Enfin, toutes les dispositions relatives à la durée du travail, à la répartition et à l'aménagement des horaires sont aussi ajoutées à cette catégorie. Ces points relevaient jusqu'à présent du code du travail. 

LA TNT change de fréquences

Vous recevez la TNT par une antenne râteau ? Le 23 mai prochain, si vous habitez dans l’un de ces onze départements (Allier, Saône-et-Loire, Nièvre, Côte-d’Or, Jura, Doubs, Haute-Marne, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Haut-Rhin, Vosges), il faudra effectuer une petite manipulation avec votre télécommande. Rassurez-vous : une opération simple, qui ne vous prendra que quelques minutes. Ce jour-là, en raison d’un changement de fréquences, il faudra effectuer une nouvelle recherche et mémorisation des chaînes. Pour en savoir plus sur les zones concernées, rendez-vous sur le site www.recevoirltnt.fr.

Données personnelles : le RGPD

Le 25 mai 2018, entrera en application le fameux "RGPD". Derrière ces quatre lettres se cache le Règlement européen sur la protection des données. Ce nouveau texte, voté par l’Union européenne il y a deux ans, a pour objectif de concilier la protection de la vie privée des citoyens et l'innovation, à l’heure où de plus en plus d’entreprises collectent, stockent et analysent des masses d’informations personnelles dans le but de fournir des services personnalisés (services de localisation, assistant personnel, publicité ciblée, etc.). 

Tous les organismes, qu’ils soient publics ou privés, devront se plier au RGPD à compter de cette date.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter