Covid-19 : faut-il s'inquiéter des problèmes cardiaques signalés chez de jeunes vaccinés ?

Covid-19 : faut-il s'inquiéter des problèmes cardiaques signalés chez de jeunes vaccinés ?

EFFETS SECONDAIRES - Des signalements de myocardites chez des personnes vaccinées contre le Sars-Cov-2 ont été rapportés cette semaine par les autorités sanitaires américaines. Qu'en sait-on pour l'heure ?

De très rares cas de problèmes cardiaques chez des adolescents ou des jeunes adultes vaccinés contre le Covid-19 ont été rapportés cette semaine par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique aux États-Unis. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Il pourrait s'agir là d'une manifestation de nouveaux effets indésirables liés à la vaccination contre le Sars-Cov-2, mais il n'y a pas lieu de s'inquiéter, la plupart "semblent être bénins", ont précisé les CDC, en disant suivre la situation. Voici ce qu'il faut en retenir pour l'heure.

Ces signalements concernent qui ? Et quel vaccin ?

Des signalements de myocardites, une inflammation du muscle cardiaque, ont été relevés chez "des adolescents et des jeunes adultes" ayant reçu un vaccin à ARN messager comme ceux développés par Pfizer/BioNTech ou Moderna, ont noté les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique du pays.  Ces myocardites, qui surviennent plus souvent "après la deuxième dose", touchent plutôt les hommes que les femmes.

Quelle proportion ? Quel degré de gravité ?

La plupart des signalements enregistrés pour l'heure "semblent être bénins", ont expliqué CDC, en précisant suivre la situation.  "Relativement peu" de cas ont été déclarés, selon les CDC, qui n'ont précisé ni leur nombre exact ni l'âge des personnes affectées. Ils ont été décelés principalement dans "les quatre jours suivant" l'injection. Le nombre de myocardites rapportées n'excède pour l'instant pas le taux normal chez les personnes de cette classe d'âge, selon les autorités sanitaires.

À noter qu'aux États-Unis, l'autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech a été étendue aux adolescents âgés de 12 à 15 ans le 10 mai. Fin avril, cinq cas de myocardites avaient été détectés en France chez des personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech mais là encore, le lien avec les injections n'avait pas été démontré.

Y a-t-il lieu de s'inquiéter ?

"C'est peut-être simplement une coïncidence que certaines personnes développent une myocardite après la vaccination", commente auprès du New York Times le Dr Céline Gounder, spécialiste des maladies infectieuses au Bellevue Hospital Center de New York. "Il est plus probable que quelque chose de ce genre se produise par hasard, car de nombreuses personnes se font vacciner en ce moment", souligne-t-elle encore.  De son côté, le Dr Amesh Adalja, chercheur principal au Johns Hopkins Center for Health Security, rappelle que les vaccins sont déjà connus pour potentiellement causer des myocardites, sans que cela ne remette pour autant en cause le rapport bénéfice / risque. "Les vaccins seront sans équivoque beaucoup plus bénéfiques et surpassent ce risque très faible, si ce risque est établi de manière concluante", indique-t-il auprès de Reuters.

Lire aussi

En attendant de faire la lumière sur ces signalements, l'agence fédérale de santé publique des Etats-Unis a publié sur son site des conseils en invitant les médecins et les cliniciens à être attentifs aux symptômes cardiaques inhabituels chez les jeunes fraichement vaccinés, rapporte le New York Times dans un article. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.