Procès Agnelet : les grandes dates de l'affaire Le Roux

Procès Agnelet : les grandes dates de l'affaire Le Roux

DirectLCI
CHRONOLOGIE – Enigme judiciaire, l'affaire Le Roux a connu de nombreux rebondissements depuis la disparition d'Agnès Le Roux, héritière d'un des plus grands casinos de la côte d'Azur, en 1977, à l'âge de 29 ans. Metronews revient sur les grandes dates de ce dossier actuellement jugé devant les assises d'Ille-et-Vilaine.

29 octobre 1977 : Agnès Le Roux, 29 ans, héritière de l'un des plus grands casinos de la Côte d'Azur disparaît à Nice alors qu'elle est partie au volant de son Range Rover. Le corps de la disparue ainsi que son véhicule n'ont à ce jour jamais été retrouvés. Sa disparition intervient sur fond de guerre des casinos à Nice.

Février 1978 : La famille Le Roux porte plainte. Pour les proches d'Agnès Le Roux, la jeune femme a été enlevée. L'hypothèse d'un suicide est pourtant avancée, notamment après la découverte d'une lettre d'adieu au domicile de la jeune femme et alors que cette dernière a déjà tenté, par deux fois, d'intenter à sa vie. Aucun élément recueilli par les enquêteurs ne confirme toutefois cette piste.

Mars 1978 : La plainte de la famille aboutit à l'ouverture d'une information judiciaire pour "séquestration arbitraire". Parmi les pistes explorées par les enquêteurs : celle de son avocat et amant Maurice Agnelet, 40 ans. Un homme marié et père de trois enfants, à la personnalité décrite comme ambiguë.

Septembre 1979 : Un nouveau témoin, Françoise Lausseure, qui affirme être l'autre maîtresse de Maurice Agnelet, lui fournit un alibi.

Août 1983 : Maurice Agnelet est inculpé pour homicide volontaire et abus de confiance alors qu'il vit au Canada. Les enquêteurs ont remonté la piste d'une somme de 3 millions de francs donnée à Agnès Le Roux par les concurrents du casino familial en échange de son aide pour prendre le contrôle de l'établissement et qui profite à l'avocat niçois. Il est placé en détention avant d'être libéré en février 1984.

30 septembre 1985 : Faute de preuves suffisantes, un non-lieu est prononcé par le juge d'instruction en faveur de Maurice Agnelet. Une décision confirmée malgré les recours. En 1986 néanmoins, il est condamné par la cour d'appel de Lyon à 30 mois de prison, dont six avec sursis, pour abus de confiance et complicité d'achat de vote dans le cadre des investigations menées sur les 3 millions de francs dont il a bénéficié.

Juin 1999 : Une plainte pour recel de cadavre déposée par la mère d'Agnès Le Roux relance l'affaire après l'audition de Françoise Lausseure, qui déclare avoir menti au sujet du week-end passé avec Maurice Agnelet au moment de la disparition d'Agnès Le Roux. Le dossier Le Roux est rouvert en décembre 2000 alors que Maurice Agnelet s'est exilé au Panama. Ce dernier est alors à nouveau mis en examen pour homicide volontaire.

26 oct 2005 : 28 ans après le début de l'affaire, le dossier est renvoyé devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes. Maurice Agnelet est acquitté à l'issue de son procès, qui se déroule à Nice. Le parquet général fait appel.

11 octobre 2007 : Maurice Agnelet est condamné en appel à 20 ans de réclusion pour l'assassinat d'Agnès Le Roux. Il se pourvoit en cassation, qui rejette son recours un an plus tard.

29 janvier 2013 : Après la décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui juge que l'ancien avocat n'a pas bénéficié d'un procès équitable, le parquet général près la Cour de cassation préconise la tenue d'un nouveau procès aux assises de Paris. Celui-ci s'ouvre le 17 mars 2014 .

7 avril 2014 : Coup de théâtre au procès Agnelet qui se déroule devant les assises d'Ille-et-Vilaine. Le fils de l'accusé, Guillaume, 45 ans, accuse son père d'avoir tué Agnès Le Roux. Il précise qu'il a reçu des confessions de ce dernier et de sa mère Anne Litas. Selon son témoignage, Agnès Le Roux aurait été tuée par arme à feu et son corps pourrait avoir été dissimulé en Italie. La cour ordonne le placement sous mandat de dépôt de Maurice Agnelet, aujourd'hui âgé de 76 ans.

Plus d'articles