Procès de Jamel Leulmi : le séducteur en série jugé pour assassinat

Procès de Jamel Leulmi : le séducteur en série jugé pour assassinat

Société
DirectLCI
JUSTICE - Le procès de Jamel Leulmi débute lundi devant la cour d'assises de l'Essonne. Le jeune homme âgé de 36 ans est accusé d'avoir assassiné sa première épouse et d'avoir tenté de tuer une autre de ses compagnes pour toucher leurs assurances-vie.

C'est le procès d'un séducteur plein d'assurances qui s'ouvre lundi devant la cour d’assises de l’Essonne : Jamel Leulmi, don Juan de 36 ans, soupçonné d'avoir assassiné sa femme et tenté de liquider une de ses nombreuses compagnes pour toucher leur assurance-décès.

La personnalité et le parcours de ce bourreau des cœurs seront au centre des audiences qui se tiendront jusqu'au 20 mai. Un cœur à double face, décrit d'un côté comme "gentil" et "attentionné", de l'autre comme "menteur" et "manipulateur". En 2007, au cours d'une balade à vélo, Jamel Leulmi avait perdu son épouse Kathlyn, fauchée par une voiture. Faute d'avoir identifié le chauffard, l'enquête avait été classée sans suite. Seul témoin du drame, le jeune homme se retrouvera veuf, mais riche. Quelques semaines avant sa mort, sa femme avait en effet souscrit quatre polices d'assurance. Avec plus d'un million d'euros en poche, l'ex-professeur de technologie reconverti en chef d'entreprise s'offrira des maisons, un 4x4, un quad et un jet-ski.

Parole contre parole

Mais ce n'est que trois ans plus tard que le beau et jeune flambeur sera inquiété par la justice. Une femme, Julie Derouette, vient de porter plainte après un cambriolage sans effraction : les quatre copies de ses contrats d'assurance décès ont disparu. Cette jeune mère divorcée fait le lien avec le grave accident dont elle a été victime six mois plus tôt. Elle explique avoir rejoint au Maroc Jamel Leulmi, rencontré peu de temps auparavant, et dont elle est tombée éperdument amoureuse. Il devait lui présenter sa famille, mais sur place, le conte de fées avait viré au cauchemar. Au volant d'une voiture de location, elle avait été percutée par l'arrière avant d'être violemment agressée et laissée pour morte sur le bord d'une route. Elle accuse aujourd'hui Jamel Leulmi d'avoir voulu la supprimer pour toucher les 7 millions d'euros de son assurance-décès. Une "mythomane" se défend son ex-amant, dont l'avocat Me Dupond-Moretti, contacté par metronews, n'a pas souhaité s'exprimer. "Julie Derouette se prépare à vivre une épreuve physique et psychologique très dure, nous explique de son côté Me Caty Richard. Ma cliente s'attend à une défense très agressive qui va tenter de la faire passer pour une folle. Mais elle peut essayer de tout faire croire, les éléments qui accablent Jamel Leulmi sont là."

L'enquête a également mis en lumière la présence d'une troisième conquête, une jeune femme présentant un léger retard mental, ayant également contracté plusieurs polices d'assurance au nom de Jamel Leulmi pour un montant potentiel de 3,2 millions d'euros. Mais l'accusé, qui clame depuis le début son innocence, évoque face à ces similitudes troublantes et romances tragiques "un malheureux concours de circonstances". Plus que séduire, il lui faudra désormais convaincre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter