VIDÉO - Minute "7 à 8" - Julie raconte son interruption médicale de grossesse : "C'est très difficile de porter la mort"

DirectLCI
SEPT À HUIT - Avec son mari, Julie de Troy a dû se résoudre, à 7 mois de grossesse, à avorter de l’enfant qu’elle attendait, les examens prénataux ayant révélé plusieurs malformations. Mais elle est parvenue à faire de cette perte le moteur du reste de sa vie.

 Alors que 7000 parents choisissent chaque année l’interruption médicale de grossesse, Julie raconte dans le portrait de la semaine de l'émission "7 à 8" comment elle est parvenue à surmonter la perte de Théo, qui ne quitte jamais ses pensées. "On ne s’attend pas du tout à donner la mort quand on est enceinte, on s’attend plutôt à donner la vie. Et c’est très difficile, même pendant quelques heures, de porter la mort", explique-t-elle.


Julie précise par ailleurs : "J’avais à la fois très peur de ce qui allait se passer et en même temps j’avais très envie de le rencontrer ce bébé, de le prendre enfin dans mes bras, de le voir, de lui dire au revoir". Chose qu'elle a pu faire au moment de la naissance du bébé. "J'avais un peu peur de le voir", dit-elle émue, avant d'ajouter : "Il était très beau".


Cet extrait est issu de l'émission "Sept à Huit" du dimanche 15 octobre 2017, présentée par Harry Roselmack, sur TF1.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter