Protocole sanitaire en entreprise : fin du nombre de jours minimal de télétravail à partir de mardi

Malgré les encouragements au télétravail à grande échelle, les bureaux déserts se font rares.

ASSOUPLISSEMENT- La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé qu'un nouveau protocole sanitaire allait se mettre en place dans les entreprises. À compter de ce mardi, l'État n'exigera plus un "nombre de jours minimal" de télétravail.

Cette annonce sonne-t-elle la fin du télétravail ? Celui-ci ne sera en tout cas plus exigé par l'État. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé ce lundi sur BFMTV qu'un "nombre de jours minimal" de télétravail ne serait plus fixé. "Effectivement, le télétravail a été un outil important avant l'été pour limiter la propagation du virus", reconnaît Elisabeth Borne, ajoutant qu'elle souhaite désormais "redonner la main" aux entreprises. 

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Un nouveau protocole publié mardi soir

Les organisations syndicales et patronales souhaitent "toutes qu'on redonne la main aux entreprises pour fixer les règles en matière de télétravail, qu'on n'ait plus un nombre de jours minimal, c'est ce qu'on va faire", a-t-elle expliqué, précisant que le nouveau protocole sanitaire sera publié mardi soir. Cela sera "à la direction de l'entreprise, en discussion avec les représentants des salariés, de définir les règles en matière de télétravail"

Depuis le 9 juin, les règles autour du télétravail avaient été assouplies, permettant à chaque employeur de faire revenir leurs salariés au bureau. Il était cependant préconisé qu'un nombre de jours minimum de télétravail soit fixé par semaine, "dans le dialogue social". Si le télétravail n'était donc plus la norme, beaucoup d'entreprises continuaient d'y avoir recours afin d'éviter que tous les salariés se retrouvent au même moment en entreprise. 

En vidéo

Télétravail : le casse-tête des plannings dans les entreprises

Le gouvernement avait sondé la semaine dernière les organisations patronales et syndicales à ce sujet. La CGT avait alors dit son souhait que le télétravail "rentre dans un cadre régulier, qu'il fasse l'objet d'accords". "Il ne peut pas être géré par l'État au moyen du protocole sanitaire. Il faut qu'on passe d'une mesure de gestion de la pandémie à une mesure d'organisation du travail, par des accords négociés dans les branches et les entreprises", avait déclaré à l'AFP Fabrice Angei, membre du bureau confédéral de la CGT.

Lire aussi

Malgré la propagation du variant Delta et la hausse des cas de contamination, le gouvernement s'oriente donc plutôt sur un allégement du protocole sanitaire en entreprise. Elisabeth Borne a également précisé lors de son intervention que le gouvernement n'avait "pour l'heure" pas prévu d'étendre le pass sanitaire aux entreprises qui n'accueillent pas de public. "On n'a pas prévu de le demander aux salariés des entreprises de bureau, des usines...", a-t-elle assuré. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.