Combien un retraité gagne-t-il en France ?

PENSIONS – Alors que les retraités manifestent ce jeudi pour dénoncer la baisse de leurs revenus, LCI s’est penché sur le niveau des retraites en France. Principal enseignement : d’importantes disparités demeurent depuis des années. Explications.

À l’image de la société française, les régimes de retraite sont pour le moins contrastés. Alors que les "seniors" manifestent ce jeudi pour dénoncer la baisse de leurs revenus, consécutive à la hausse de la CSG notamment, les données du ministère des Solidarités et de la Santé permettent en effet de mettre en lumière l’hétérogénéité des niveaux de pensions actuellement versées dans l’Hexagone comme de leur mode de calcul. Le signe de la nécessité de changer les choses ? 

"En 2015, 16 millions de personnes perçoivent une pension de droit direct des régimes de retraite français, soit des effectifs en hausse de 1% par rapport à 2014", explique sur son site la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), soulignant que "tous régimes confondus, ces retraités reçoivent une pension moyenne de 1 376 euros." Pour rappel, le salaire moyen en France est, lui, de 2250 euros tandis que le salaire médian (la moitié de la population gagne plus, l’autre moins) est de 1797 euros. 

Les femmes (largement) plus précaires que les hommes

Comme toujours, cette moyenne cache cependant d’importantes disparités. Précaires parmi les précaires, les femmes sont ainsi nettement moins bien loties que les hommes. Quand le niveau moyen des retraites masculines est de 1740 euros, celui de la gente féminine chute à 1050 euros. Preuve encore de cette plus grande fragilité : 44,6% des femmes retraitées perçoivent la pension minimum de leur régime d’affiliation. Ce taux n’est que de 13,6% pour les hommes. 


Toujours du côté de la précarité, les différents régimes de retraite sont eux aussi empreints de dissemblances. Les salariés au régime général touchent, par exemple, 1220 euros en moyenne (1670 pour les hommes, 900 pour les femmes), alors que les anciens fonctionnaires civils – hors personnels militaires – ou les bénéficiaires de régimes spéciaux – SNCF ou RATP entre autres – caracolent respectivement à 2280 euros (2550 pour les hommes, 2120 pour les femmes) et 2120 euros (2260 pour les hommes, 1680 pour les femmes). 

En vidéo

Qui sont les gagnants ou les perdants de la réforme des retraites ?

Commerçants, artisans, agriculteurs : les parents pauvres

Jusqu’alors affiliés au régime social des indépendants (RSI), dissout en début d’année, les commerçants et les artisans font quant à eux figure de parents pauvres des retraites françaises. Et pour cause : ils ne gagnent en moyenne que 500 euros (660 pour les hommes, 400 pour les femmes) pour ce qui est des premiers et 710 euros (860 pour les hommes, 370 pour les femmes) pour ce qui est des seconds. 


Des ordres de grandeur qui se rapprochent de ceux des retraités de la Mutualité sociale agricole (MSA), dont les revenus mensuels moyens étaient compris entre 570 euros pour les ex-salariés (630 pour les hommes, 460 pour les femmes) et 640 euros pour les ex-non-salariés (850 pour les hommes, 480 pour les femmes). 

À noter que, toujours en moyenne, en 2015, les Français sont partis à la retraite en moyenne à l’âge de 61 ans et 6 mois.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter