Comment la "dépénalisation du stationnement" va bientôt faire grimper le coût des PV

Comment la "dépénalisation du stationnement" va bientôt faire grimper le coût des PV
SOCIÉTÉ
DirectLCI
PARKING PLUS CHER - A partir du 1er janvier 2018, la "dépénalisation du stationnement" entrera en vigueur en France. Cette mesure confie aux communes la gestion des amendes et leur permet notamment de fixer leur propre montant de contravention. A Paris, les tarifs vont grimper.

Elle avait été annoncée en octobre 2016 avant d'être repoussée à plusieurs reprises. La "dépénalisation du stationnement" prendra finalement effet le 1er janvier 2018. Une mesure qui permettra aux 800 communes de France où le stationnement est payant de prendre en charge la gestion des amendes. Ce qui ne sera pas avantageux pour le conducteur, bien au contraire. En effet, si vous ne payez pas votre stationnement ou dépassez la durée limitée, vous devrez régler un "forfait post-stationnement" auprès de la commune, qui peut en confier la gestion à des entreprises privées. Ce qui entraîne ainsi la fin de l'amende pénale de 17 euros établie au niveau national.

Désormais, chaque ville pourra fixer son tarif en fonction de sa zone. A Paris, le tarif des amendes va grimper, comme le rapporte Le Parisien. A Paris, le "forfait post-stationnement" va ainsi passer à 50 euros contre 35 euros si vous payez dans les 3 jours dans la zone centrale (arrondissement 1 à 11) et à 35 euros au lieu de 24 euros  dans les autres arrondissements. A noter toutefois que rien n'empêche cependant les communes à fixer des forfaits d'un montant inférieur. 


Les tarifs des parcmètres de la capitale vont également augmenter au-delà d'une heure de stationnement et il sera désormais obligatoire de se munir de son numéro de plaque d'immatriculation. En deça de 60 minutes, les prix du stationnement restent fixés à 4 euros en zone centrale et 2,40 euros en périphérie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter