Quand les cuisines de Bercy regorgent de produits... pas du tout made in France !

SOCIÉTÉ
OPÉRATION COUP-DE-POING – Pommes de terre belges, tomates du Maroc... En inspectant mercredi matin les camions qui approvisionnent les cantines du ministère de l'Economie, les Jeunes Agriculteurs ont fait des découvertes surprenantes.

"Quand on a ouvert les camions et découvert leur marchandise, on a bien rigolé. Après coup, on est écœurés par tout ce qu'on a trouvé". Samuel Vandaele, le secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs, ne décolère pas après l'opération choc, menée mercredi à l'aube dans le cadre de la grande journée de mobilisation des agriculteurs , devant le ministère de l'Economie. Au total, 7 camions sur le point d'être déchargés pour approvisionner les cantines administratives de Bercy ont été inspectés par une vingtaine de membres du syndicat. Et les résultats de ces contrôles inopinés dans le temple du "Made in France" ont de quoi surprendre.

"Il y avait même du bio ukrainien"

Tomates du Maroc, pommes de terre belges, pommes d'Italie, aliments sans étiquette... "Il y avait même du bio ukrainien", s'emporte Samuel Vandaele, selon qui "même pas 15% des produits étaient français". Le jeune exploitant de Seine-et-Marne nous assure qu'il va à présent demander des explications aux ministres concernés : "Au moment où nos exploitations sont en train de mourir, c'est à Bercy de montrer l'exemple pour redresser le pays".

Il pourra ainsi appuyer une revendication des agriculteurs : que deux plats sur trois soient confectionnés à partir de produits français dans les cantines publiques, notamment dans les écoles, au nom du patriotisme alimentaire. Selon d'autres contrôles menés par les Jeunes Agriculteurs, 80% des cantines seraient alimentés par des produits d'origine étrangère.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter