Quand l'Etat vérifie les comptes de Dieudonné

Quand l'Etat vérifie les comptes de Dieudonné

DirectLCI
INSOLVABLE - Quand Manuel Valls et Christiane Taubira alimentent une polémique cela fait beaucoup de bruit. Surtout quand elle concerne Dieudonné, ses propos, ses condamnations ou ses impayés. Les deux ministres souhaitent, en effet, obtenir de l'humoriste le règlement de ses 65.000 euros d'amendes. Les services de l'Etat ont déjà lancé leur procédure de vérification.

Si Dieudonné peut payer, il doit payer. C'est en substance le message répété à l'envi par Manuel Valls et repris vendredi par Chirstiane Taubira , dans une tribune parue sur Le HuffingtonPost .

Le matin même, le ministre de l’Intérieur estimait sur les ondes d' Europe1 , qu'il fallait ''mobiliser l’ensemble des services de l’Etat pour que M. Dieudonné M’bala M’bala, qui tente d’organiser son insolvabilité et de ne pas payer ses amendes, 65.000 euros au total, soit obligé de les régler''. Une impossibilité de payer à laquelle s'étaient déjà heurtés le Trésor Public et Bercy.

Une procédure de vérification lancée par la DNVSF

Selon les informations de metronews, La Direction nationale de vérification de la situation fiscale (DNVSF), située dans le 17e arrondissement, aurait lancé une "Étude sur sa situation fiscale personnelle" (ESFP) qui devrait parvenir à des conclusions définitives dans les prochaines semaines.

Le Parisien (Lien payant) rapporte même que le parquet de Paris porte une attention particulière sur la situation de l'inventeur de la quenelle : ''Il n'a jamais un centime [...] On épluche ses comptes, on tente d'évaluer son patrimoine". Pour le moment, l'ensemble de ses biens reste difficile à établir, à l'exception de la possession du théâtre de la main d'Or, alors qu'il est aujourd'hui insolvable.

Les enquêteurs envisagent des arrangements possibles avec ses proches, et notamment des biens au nom d'une tierce personne ou d'un membre de l'entourage. La maison d'édition de sa femme, Noémie Montage, est notamment scrutée de près. Elle détient aujourd'hui la moitié des parts sociales des Productions de la Plume, qui produit les spectacles de son mari. C'est aussi via cette société, et grâce aux fonds récoltés par le "Dieudothon", que la maison de l'artiste à Saint-Lubin-de-la-Haye (Eure-et-Loir) a pu être rachetée début 2013, après avoir été saisie par le fisc.

"Dieudonné va finir par payer ses amendes"

Objectif : éplucher les comptes et les biens de Dieudonné, afin de déterminer si l'humoriste peut ou non payer ses 65.000 euros d'amende – dont plus de 37.000 issus de condamnations définitives – obtenues au cours de huit procédures, notamment pour des faits d'injure raciale et d'antisémitisme, entre autres. "Il a été condamné, il faut que la loi passe. Les services de l’Etat, qui savent ce qu’il en est, iront jusqu’au bout", affirme ce matin l'ancien maire d'Evry, qui n'a pas oublié de mentionner d'éventuelles majorations.

"On est tranquille de ce côté-là", nous répond maître Jacques Verdier, avocat de Dieudonné, à propos de l'organisation d'une éventuelle insolvabilité. ''Mais aujourd'hui je soupçonne Manuel Valls de lancer une enquête pour que mon client soit jugé puis condamné. Ce sont des méthodes du XVIIIe siècle''. Pourtant les ministres peuvent se rassurer car "Dieudonné va finir par payer ses amendes" lâche son conseil. Mais on se sait pas encore quand…''

Plus d'articles

Sur le même sujet