Quand un élu FN confond un camp de migrants avec... un décor de tournage

Quand un élu FN confond un camp de migrants avec... un décor de tournage

SOCIÉTÉ
DirectLCI
VOIR MIDI A SA PORTE - Un élu frontiste a confondu des éléments de décor et de tournage de la série "P'tit Quinquin", tournée dans le Nord-Pas-de-Calais, avec l'arrivée d'un camp de migrants.

Hyper sensibilité ou déformation militante ? Antoine Golliot, conseiller régional Front national des Hauts-de-France, a commis une belle bourde ce lundi soir en relayant sur les réseaux sociaux sa crainte de voir s'installer un camp de migrants à l'hoverport du Portel.


Quelques tentes et caisses entreposées sur ce terminal destiné aux aéroglisseurs, à deux pas du port de Boulogne-sur-Mer, ont suffi à lui faire croire à l'arrivée de réfugiés dans le secteur. Pourtant, comme lui ont fait remarquer nos confrères de La Voix du Nord, cette infrastructure était en réalité constituée... des éléments de décor et de tournage de la série "P'tit Quinquin", saison 2, tournée dans la région. 

Une bourde d'extrême-droite qui en rappelle une autre

Mis face à son erreur par le journal local, l'élu a rapidement fait disparaître son tweet erroné, réagissant par un "lol" jovial : ":) lol, ravis : certains habitants s'inquiétaient de cela : dommage que cette série ne soit pas mise en avant pour éviter tt quiproquo :-))

Une confusion made in extrême-droite qui en rappelle une autre. Voilà une semaine, des identitaires norvégiens ont pris, sur Facebook, la photo de sièges de bus pour une bande... de femmes en burqa. Et ont agrémenté le tout de réflexions racistes et islamophobes.

Plus d'articles

Lire et commenter