Que représente la Scientologie en France ?

Que représente la Scientologie en France ?

DirectLCI
ZOOM – Canal + diffuse mercredi soir "Scientologie, sous emprise", "Going Clear" en VO, un documentaire choc qui s'attaque aux méthodes et mensonges du mouvement prisé des stars américaines. L'occasion pour metronews de se pencher sur ce que la scientologie représente dans l'Hexagone.

Comment la scientologie est-elle considérée en France ?
Religion aux Etats-Unis et dans plusieurs pays européens comme l'Espagne et l'Italie, la Scientologie, dont l'action est fondée sur la "dianétique", une "science de la santé mentale" qui promet à ses adeptes de les faire accéder au bonheur en purifiant des éléments mentaux négatifs, a été classée comme secte par plusieurs rapports parlementaires. Mais elle n'est pas interdite dans l'Hexagone et continue d'y avoir pignon sur rue, en particulier dans le 17e arrondissement de Paris, où se trouvent le Celebrity Center, sa principale structure en France, ainsi que sa librairie.

Joint par metronews, maître Olivier Morice, farouche adversaire des scientologues, affirme toutefois que la messe de l'interdiction n'est pas dite, alors qu'il nous indique être actuellement chargé de deux procédures en cours contre l'organisation, en plus de celle de l'institut Aubert , cette école de Vincennes (Val-de-Marne) soupçonnée d’avoir enseigné des préceptes scientologues à l'insu de parents. C'est cet avocat qui défendait les parties civiles dans le procès qui a conduit la Cour de cassation à condamner en 2013 le Celebrity Center et la librairie Sel, ainsi que plusieurs responsables scientologues, pour "escroquerie en bande organisée". Les prévenus s'étaient vus reprocher d'avoir profité de la vulnérabilité d'anciens adeptes pour leur soutirer de fortes sommes d'argent.

Combien de membres compte-t-elle dans l'Hexagone ?
"Beaucoup moins que ce que ses dirigeants veulent faire croire, au maximum quelques milliers, assure maître Morice, selon qui la condamnation de la scientologie en 2013, "une tache indélébile", a conduit "beaucoup d'anciens adeptes à se poser des questions et à quitter" le mouvement. Ils ne seraient même plus que 1500, dont 300 actifs, selon un ancien cadre devenu militant anti-secte, Roger Gonnet, interrogé par Le Point .

Sollicité par metronews, le porte-parole et "ministre du culte de l'Eglise de Scientologie" en France, Eric Roux, qui nous a répondu par mail, rétorque que "ceux qui prétendent s'exprimer sur le sujet ne savent rien". Alors que "Going Clear", le documentaire que Canal + diffuse mercredi soir sous le nom de "Scientologie, sous emprise", décrit un mouvement en très nette perte de vitesse, lui soutient que "la scientologie connaît un accroissement du nombre de ses fidèles dans le monde entier qui n'a jamais fléchi". En France, maintient-il en précisant que son organisation compte "deux Eglises à Paris, et 10 Eglises et missions réparties sur le territoire",  "il y a plus de 40.000 membres si l'on compte ceux qui seraient les moins assidus (ou 'pratiquants'), pour environ 5.000 membres qui sont les plus assidus à l'Eglise".

Y a-t-il des différences entre ses pratiques en France et aux Etats-Unis ?
"Si en France, la scientologie n'a pas autant de latitude car elle n'est pas considérée comme une religion, ses méthodes sont les mêmes qu'aux Etats-Unis", estime maître Morice, qui décrit notamment des "membres raccompagnés chez eux pour les forcer à effectuer des règlements" au mouvement. Le documentaire "Going Clear", que la scientologie conteste et cherche à discréditer (Eric Roux dénonce dans son mail une "propagande", affirmant notamment que les personnes qui y sont interviewées sont "des militants anti-scientologues professionnels, qui en outre en ont fait leur gagne-pain après avoir été renvoyées de l'Eglise parfois pour des raisons graves") décrit les pressions, humiliations et escroqueries subies par ses membres aux Etats-Unis.

En France lors de la condamnation des structures de la scientologie, la justice avait qualifié de méthodes d'escroqueries ce que le mouvement présente comme une aide et une "liturgie" : un article publié alors sur le site du Monde évoquait les "tests de recrutement, cures de "purification" avec saunas ou cures de vitamines, joggings intensifs et utilisation de "l'électromètre", appareil emblématique de l'organisation présenté comme "liturgique'", pour lesquels "les plaignants du dossier français – des personnes vulnérables recrutées dans la rue et convaincues par un "test de personnalité" – (avaient) toutes dû acquitter de lourdes sommes".

À LIRE AUSSI >> L'offensive médiatique de la Scientologie contre le film d'Alex Gibney

Des personnalités françaises en sont-elles membres ?
"Oui", mais "l'Eglise ne communique pas sur l'identité ou la vie privé de ses membres", nous répond Eric Roux. En France, seul l'acteur Xavier Deluc, héros de la série "Section de recherche", évoque son appartenance à la scientologie. On est loin de la longue liste des stars hollywoodiennes qui en sont ou en ont été ouvertement adeptes.

EN SAVOIR + >> "Scientologie : sous emprise" : ce qu'on apprend sur Tom Cruise

Plus d'articles

Sur le même sujet