Quel avenir pour le Groupe Doux ?

DirectLCI
JT 13H - Dans le Finistère, le Groupe Doux spécialisé dans la volaille est de nouveau en difficulté. Un groupe ukrainien serait candidat à la reprise de celui-ci mais des centaines d'emplois pourraient être supprimés.

A Châteaulin, là où se trouve le siège du Groupe Doux, les habitants s'inquiètent énormément pour l'avenir des 1 200 salariés qui y travaillent. Ce 23 mars matin, un comité
d'entreprise crucial s'y déroule actuellement pour décider de l'avenir de cette société. C'est une période délicate pour ce groupe qui perd plus de 30 millions d'euros par an, d'ailleurs 1 000 emplois ont déjà été supprimés en 2012. Ce n'est pas la seule ombre au tableau, ce groupe attend un jugement à la mi-avril d'une affaire de fraudes aux subventions europénnes. Si le groupe est condamné, l'amende pourrait s'élever à plus de 60 millions d'euros, ce qui fragiliserait encore plus le Groupe Doux.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 23/03/2018 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 23 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 13h

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter