Quenelle de Dieudonné : quand JSS News accuse par erreur... un journaliste !

Quenelle de Dieudonné : quand JSS News accuse par erreur... un journaliste !

DirectLCI
TRAQUE - Depuis novembre, le site spécialisé dans l'actualité du "monde juif", JSSNews, s'est donné une mission : traquer et révéler l'identité des auteurs de quenelles, le signe controversé lancé par Dieudonné. Sauf que cette dangereuse traque peut donner lieu à des dérives. Ce mardi, c'est un journaliste qui a été accusé par erreur.

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour constater les premières dérives d'une telle traque. Comme metronews le racontait ce mardi , JSSNews s'est donné pour mission de traquer les auteurs de quenelles, en divulguant leur identité sur leur site "apolitique" et "sioniste" selon son fondateur. JSSNews a en effet lancé une véritable  "chasse aux nazillons", pour "débusquer les fachos du 21e siècle, ceux qui font ce salut nazi depuis leur lieu de travail et de les dénoncer à leurs employeurs". Mais ce mardi, ils ont accusé par erreur une personne d'être l'auteur d'une quenelle. Pas de bol : il se trouve que la personne en question est journaliste à la rédaction Numerama .

Impossible de porter plainte

"Ces démocrates de JSSNews me dénoncent comme nazi faisant une "quenelle à Polanski". Seul problème : ce n'est pas moi », a posté sur Twitter le journaliste diffamé, Guillaume Champeau . Contacté par metronews, le journaliste ne cache pas sa colère. "C'est un confrère qui m'a signalé cet article. J'ai contacté JSSNews pour qu'ils retirent mes informations. Je n'ai pas eu de réponse mais l'article a en effet été modifié quelques minutes plus tard", témoigne-t-il.

Ce journaliste qui habite en province a hésité à porter plainte avant d'en être dissuadé. "La gendarmerie m'a dit que ce n'était pas possible de porter plainte car le site est basé en Israël. Il faudrait que je saisisse le procureur et que je prenne un avocat. Mais comme ils ont modifié l'article... J'espère qu'ils seront au moins condamnés médiatiquement", déclare Guillaume Champeau qui a immédiatement publié son témoignage sur Numerama.

Une "chasse aux nazillons" avec le soutien de Serge Klarsfeld ?

Interrogé par metronews, le fondateur de JSSNews Jonathan-Simon Sellem , ne compte pas se remettre en cause. "Oui on m'a prévenu et l'erreur a immédiatement été corrigée. En fait ce journaliste a un homonyme qui est, lui, coupable d'avoir réalisé une quenelle. Mais sur 200 personnes dénoncées, c'est la première fois que cela arrive ", précise-t-il avant d'ajouter : "l'erreur est humaine".

 Jonathan-Simon Sellem l'assurait  : "toutes les quenelles ne se valent pas". JSSNews préfère ainsi, assure-t-il, se concentrer sur les "quenelles faites devant des lieux de mémoire ou évoquant la Shoah". Pourtant, de nombreuses personnes épinglées lundi par JSSNews ne posent pas devant de tels lieux, certains sont devant des banques, d'autres dans des supermarchés ou dans la rue.

"C'est une erreur, j'ai demandé à ce que cela ne se reproduise pas, enfin pour l'instant", se défend-il. Et dans "cette chasse aux nazillons",  Jonathan-Simon Sellem assure avoir le soutien des époux Klarsfeld . Contactés par metronews, ces derniers n'ont pas donné suite à nos appels.

Plus d'articles

Sur le même sujet