Qui est Henri de Beauregard, le nouveau président anti-PMA de la Haute autorité des Républicains ?

Qui est Henri de Beauregard, le nouveau président anti-PMA de la Haute autorité des Républicains ?

Société
DirectLCI
PORTRAIT - L'avocat Henri de Beauregard, qui a notamment défendu l'association anti-IVG Life Parade, La Manif pour Tous et le syndicat étudiant de droite UNI, va devenir le nouveau président de la Haute autorité des Républicains.

Il va succéder à la juriste Anne Levade. Henri de Beauregard va devenir le nouveau président de la Haute autorité des Républicains, a annoncé le parti à l'AFP, confirmant une information de l'Opinion. Sa nomination, sur proposition du président de LR Laurent Wauquiez, a été votée par le bureau politique du parti et doit être soumise, comme l'ensemble des membres de la Haute autorité, à l'approbation du Conseil national réuni samedi à Menton.


Notamment chargée de la régularité des scrutins interne, la Haute autorité comprend neuf membres élus pour cinq ans. Cinq sont issus du mouvement, et quatre ne sont pas issus du parti, dont le président. Outre Henri De Beauregard, les quatre membres extérieurs au mouvement sont l'avocat Edouard de Lamaze, le professeur de droit Olivier Gohin et l'ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel Jean-Eric Schoettl.

Avocat de profession, l'homme de 41 ans a défendu à plusieurs reprises La manif pour tous, notamment dans le procès qui l'opposait à l'ex-présidente de l'association de lutte contre le sida Act Up Laure Pora. Cette dernière avait été condamnée pour avoir qualifié La manif pour tous d'homophobe, avant d'être relaxée par la Cour de cassation en janvier dernier. Henri de Beauregard a également défendu lors de procès l'association anti-avortement Parade ou le syndicat étudiant de droit l'UNI.

J'ai senti que la loi Taubira jouait avec l'humainHenri de Beauregard

Henri de Beauregard s'est aussi illustré à plusieurs reprises pour ses positions anti-PMA. Interrogé en septembre 2017 sur Europe 1 à propos de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, il assurait : "Il ne s'agit pas d'un point de TVA en plus ou en moins (...) Qui peut nier que l'absence d'un père constitue une carence, qui peut nier qu'il est préférable d'avoir un père que de n'en avoir pas, qui peut prétendre qu'il est indifférent de ne pas avoir de père ? Personne".


En 2013, alors avocat de La manif pour tous, il avait également affirmé son opposition au mariage pour tous dans le journal Famille Chrétienne : "Je ne suis pas tellement formé à ces questions, mais j'ai senti que cette loi - Taubira - jouait avec l'humain", écrivait-il. Le journal ajoute qu'Henri de Beauregard s'est 'pris d'affection pour les jeunes de La manif pour tous', qu'il définit ainsi : "Cette France bien élevée qui a découvert la réalité de l'univers judiciaire pour des histoires de drapeaux et de sweats à logo".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter