Qui est le paparazzi auteur du scoop Hollande-Gayet ?

Qui est le paparazzi auteur du scoop Hollande-Gayet ?

DirectLCI
GAYETGATE - Auteur du cliché à l'origine du scandale Hollande-Gayet, Sébastien Valiela est un habitué des scoops ébranlant l'Elysée. Il y a 20 ans, il avait même révélé le plus gros d'entre eux : Mazarine, la fille cachée de Mitterrand.

C'est l'homme par qui le scandale est arrivé. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Sébastien Valiela , l'auteur des photos révélant la liaison supposée de François Hollande avec Julie Gayet, n'en est pas à son premier gros coup. Il y a 20 ans, il avait même été à l'origine de la révélation la plus fracassante ayant touché l'Elysée - déjà - durant la Cinquième République : la fille cachée de François Mitterrand.

En septembre 1994, le paparazzi s'était planqué avec un collègue de l'agence Sphinx, dirigée par Pascal Rostain, à la sortie du restaurant Le Divellec, table étoilée de la place des Invalides, dans le 7e arrondissement de Paris. "Nous avions suivi Mazarine et nous attendions sa sortie du restaurant, un peu inquiets car le trafic des voitures nous masquait parfois la vue, a-t-il raconté plus tard dans Le Parisien . Finalement ils sont sortis…"

De Mitterrand à Hollande


Ce jour-là, le photographe capture un instant qui fera le tour du monde : François Mitterrand regardant sa fille Mazarine, la tête penchée, la main sur son épaule. La publication du cliché, six semaines plus tard à la une de Paris Match, ne révèle rien de moins que l'existence de la seconde famille du président Mitterrand… Effet garanti. "Paris Match, qui a fait une de ses plus grosses ventes avec cette couverture, ne nous a pas payé très cher la photo car lui seul était à l'époque capable de la publier", a précisé Pascal Rostain, toujours dans Le Parisien.

Par la suite, Sébastien Valiela, aujourd'hui âgé de 42 ans, a continué sa carrière de paparazzi. A Hollywood, la ville de la planque par excellence, où il a séjourné durant plusieurs années. A Paris aussi, où il a glané des anecdotes savoureuses, comme une altercation avec le couple Vanessa Paradis-Lenny Kravitz en 1996, confiée au magazine Voici. En 2008, il crée sa propre agence photo : Eyewitness.

Au 20 rue du Cirque , l'obtention du cliché aura été des plus calmes. Pour obtenir son scoop, le paparazzi aurait planqué "pendant une semaine" dans le 8e arrondissement parisien, explique Presse news . Et à aucun moment, a expliqué lui-même le photographe lundi à RTL , il n'a été inquiété par les services de sécurité du Président. Un cliché facile, donc, pour un retentissement maximum. Et pour un prix a priori supérieur à celui obtenu pour Mazarine, croit savoir Presse news : 40.000 euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter