Racisme envers Taubira : "La peine est lourde car Anne-Sophie Leclère ne s'est pas défendue"

SOCIÉTÉ
INTERVIEW — L'ancienne candidate FN Anne-Sophie Leclère a été condamnée mardi à neuf mois de prison ferme pour avoir comparé la garde des Sceaux à un singe. Pour Pierre-François Rousseau, avocat à la cour, cette peine n'est pas si surprenante.

Elle avait comparé Christiane Taubira à un singe en publiant un photomontage sur sa page Facebook . Anne-Sophie Leclère, ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), a été condamnée mardi par le tribunal de Cayenne à 9 mois de prison ferme, 5 ans d'inéligibilité, et une amende de 50.000 euros. Si, pour beaucoup, cette peine est "excessive", Pierre-François Rousseau, avocat à la cour, estime que la première fautive est avant tout l'accusée elle-même, absente à son procès.

Comment expliquez-vous le jugement rendu par le tribunal de Cayenne (saisi par l'association guyanaise Walwari, fondée par Christiane Taubira) ?
Je n'ai pas eu connaissance du jugement intégralement motivé mais Mme Leclère était visiblement poursuivie pour injure à caractère racial et provocation à la haine raciale. Pour ce dernier délit, elle encourait jusqu'à cinq ans de prison. Elle a été condamnée à neuf mois. Sur l'échelle des peines, cela reste limité. Le tribunal a probablement rendu "un jugement contradictoire à signifier". Cela veut dire que la personne a été convoquée mais a fait le choix de ne pas se présenter. Le jugement doit alors lui être signifié par huissier, pour qu'elle puisse éventuellement faire appel.

Nombreux sont ceux qui estiment que cette peine est trop sévère...
Il y a plusieurs interprétations possibles : soit le tribunal a estimé que les faits justifiaient une peine lourde, soit la personne avait déjà un casier ou soit, tout simplement, la justice a voulu faire réagir la prévenue et l'inciter à se défendre. La peine est lourde car elle ne s'est pas défendue. Y a-t-il eu provocation à la haine raciale dans le comportement de cette dame, notamment via un reportage d'"Envoyé spécial" qui montrait sa page Facebook ? Depuis combien de temps cette photo était-elle publiée ? N'y avait-il pas prescription ? En matière de droit de la presse, la procédure est très précise. Un avocat aurait sûrement pu la faire tomber, si Anne-Sophie Leclère en avait pris un. La principale fautive, c'est elle.

Elle a expliqué qu'elle ne pouvait pas se payer un billet d'avion pour Cayenne et que personne ne souhaitait la représenter...
Si elle a peu d'argent, elle peut demander la désignation d'un avocat au titre de l'aide juridictionnelle. Si aucun avocat ne veut la défendre, le bâtonnier peut demander qu'un avocat soit commis d'office. Elle aurait pu également demander un renvoi, le temps d'en trouver un. L'excuse "c'est loin, c'est cher" n'est, à mon sens, pas recevable. Elle n'a tout simplement pas pris les choses au sérieux.

Elle a déclaré vouloir faire appel. Quelle sera la suite ?
Elle sera jugée par la cour d'appel de Cayenne. Cette fois, elle sera défendue et elle obtiendra probablement une relaxe ou une condamnation plus modérée.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter