Radars mobiles : 300.000 automobilistes flashés en un an

Radars mobiles : 300.000 automobilistes flashés en un an

Société
DirectLCI
REPRÉSSION - Le Figaro révèle mardi que 300.000 automobilistes ont été flashés par les radars mobiles en un an. Rien que sur Paris, ce sont près de 24.000 infractions qui ont été constatées grâce à un dispositif redoutable.

Ni vu, ni connu, les radars mobiles agissent à l'insu des automobilistes. Et plutôt efficacement à en croire les chiffres communiqués mardi par Le Figaro . Selon nos confrères, ces nouveaux appareils ont flashé pas moins de 300.000 automobilistes depuis leur mise en service, en mars 2013, dont près de 24.000 dans la seule ville de Paris.

Vers une réduction de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire

Dans le détail, 90% des infractions constatées par ces boîtiers embarqués à bord de véhicules banalisés ont concerné des excès de vitesse de l'ordre de 10 à 30 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, contre 9% pour des vitesses excessives de 30 à 60 km/h. Preuve de l'efficacité du dispositif, 1% des infractions qu'il a relevées a concerné des grands excès de vitesse (plus de 60 km/h au-delà de la vitesse autorisée), soit environ 3.000 infractions, contre 0,2% pour les radars dits classiques.

Ces informations sont dévoilées à la veille d'une réunion du Conseil national de la sécurité routière à Paris. A cette occasion, une de ses commissions devrait recommander la réduction de la vitesse maximale autorisée (VMA) sur l'ensemble du réseau secondaire à 80 km/h, soit 10 km/h de moins que la VMA actuelle. Selon des experts de sécurité routière, cette mesure pourrait permettre de sauver chaque année 450 vies sur les routes nationales et autres départementales.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter